C’est la dernière étude du cabinet de conseil McKinsey § Co concernant l’automatisation des emplois qui annonce qu’entre 400 et 800 millions de personnes à travers le monde devraient avoir à changer d’emploi d’ici 2030. Une perspective liée à l’automatisation des tâches et à l’Intelligence Artificielle. Cette étude mondiale nous apprend d’abord que les pays dits “développés” seraient bien plus concernés que les pays émergents. Ces derniers pourraient alors bénéficier de créations d’emplois dans les services ou les loisirs, en lien avec l’élévation du niveau de vie d’une partie de la population alors que les pays industrialisés prendraient le changement de plein fouet !

800 millions de personnes au chômage en 2030, et vous ?
Dans ce rapport, le cabinet conseil parle de 60 % des métiers qui seraient concernés par au moins 30% de leur travail automatisé. Un vrai bouleversement qui devrait en premier lieu toucher les métiers à tâches “prévisibles” et/ou répétitives dans un environnement donné : Chauffeurs, métiers du traitement de données et bien d’autres dont l’automatisation des tâches a déjà commencé depuis longtemps (automobile par exemple). Un bouleversement et des changements de métiers qui devraient entrainer un exode massif…comme au temps de l’exode rural après la seconde guerre mondiale !
Alors comment s’en sortir ? Selon l’étude, certains métiers seront plutôt épargnés par cette automatisation à outrance. Ceux qui évoluent dans des environnements imprévisibles…et ceux qui font appel à des compétences sociales, relationnelles, émotionnelles ou créatives. Pas facile de remplacer les métiers de relation…pour l’instant. Alors si vous ne voulez déménager dans un pays émergent, vous pouvez développer votre créativité. Pour le côté optimiste McKinsey & Co affirme que la hausse de productivité et des salaires créera des emplois dans les milieux artistiques et les loisirs. En gros si vous n’êtes pas doué pour l’ingénierie robotique, mettez-vous à la chanson, ça pourra toujours servir !

Toujours selon le cabinet, cette augmentation des salaires (lesquels ?) permettrait à elle seule de générer entre 300 et 365 millions d’emplois dans le monde. Le différentiel est donc bien négatif, alors la solution serait dans l’apprentissage et la formation que les Etats devraient rapidement réformer dans cette perspective. Alors formez-vous à la robotique ou cherchez un job dans l’animation au Bangladesh sinon il reste toujours pôle emploi qui devrait vite être (encore plus) débordé. Bon c’est une étude de plus mais les dernières font plus état d’une perte d’emplois que de gains, en tout cas à court et moyen terme.

Il n’est pas trop tard…Mais presque !

Source : larobolution.com

Jobs-Chart

Comments

comments

PARTAGER