Il y a beaucoup trop de bêtises qui circulent sur la nutrition.

Les gens ne semblent pas d’accord sur quoi que ce soit et essaient de donner un sens à tout.

Cependant … manger sain ne doit pas être compliqué si vous gardez certaines choses en tête.

Voici 9 choses que tout le monde a besoin de savoir sur la nutrition.

1. La viande ne pourrit pas dans votre côlon

L’un des mythes les plus ridicules au sujet de la viande, est qu’elle pourrisse dans votre côlon.

Ceci est un non-sens absolu, maintenu par des gens qui veulent effrayer les autres pour ne pas manger de la viande.

La vérité est que la viande se décompose par l’acide gastrique et les enzymes, puis elle est absorbée, la plupart du temps sous forme d’acides aminés et d’acides gras.

Le système digestif humain est bien équipé pour la consommation de viande et nos corps font pleinement usage des protéines, des graisses, des vitamines et des minéraux présents dans la viande.

Si vous voulez savoir ce qui pourrit vraiment dans votre côlon, c’est la matière végétale indigestible, également connue sous le nom de fibre.

Ceci est en fait une bonne chose … les bactéries dans l’intestin digèrent la fibre et la transforment en acides gras à chaînes courtes qui présentent des avantages importants pour la santé.

2. Partout où nous trouvons un régime alimentaire occidental, les maladies suivent

La plupart des maladies chroniques occidentales sont relativement nouvelles.

Elles sont apparues récemment dans l’histoire de l’évolution et les populations qui ne mangent pas les aliments transformés n’en souffrent pas.

La vérité est que … partout où le régime alimentaire occidental de malbouffe se trouve, les maladies chroniques suivent.

Cela a été bien documenté par des chercheurs (y compris le légendaire Weston A. Price) au début du 20e siècle, lorsque de nombreuses populations étaient au bord de l’influence occidentale.

Lorsque ces populations ont abandonné leur régime alimentaire traditionnel en faveur des « luxes » modernes comme le sucre, la farine raffinée et les huiles traitées, elles sont tombées malades.

Elles ont eu de la graisse, leurs dents ont commencé à pourrir, elles sont devenues diabétiques et ont commencé à mourir de maladie cardiaque et de cancer. Ça s’est passé en quelques années.

Ces maladies sont souvent désignées comme les « maladies de civilisation » – qui sont actuellement les plus grands problèmes de santé dans le monde.

La plupart d’entre elles sont exacerbées ou carrément causées par l’alimentation moderne.

3. La plupart des « études » rapportées par les médias sont d’un non-sens absolu

La façon dont les études sur la diététique et la nutrition sont rapportées dans les médias est une honte.

Ces études sont souvent prises complètement hors contexte et des études peu fiables sont faites pour sembler prouver quelque chose.

Habituellement, ces études sont des études d’observation, qui ne peuvent rien prouver.

Ces études ne peuvent que montrer une corrélation statistique et donner aux chercheurs des idées pour quelque chose à tester dans des essais contrôlés randomisés.

Malheureusement, cela pousse beaucoup de gens à prendre des décisions de santé importantes basées sur des preuves scientifiques fausses et mauvaises.

4. Les huiles raffinées et transformées sont extrêmement malsaines

Les huiles végétales et de graines transformées comme l’huile de soja et l’huile de canola sont souvent supposées à tort être saines.

Ceci est une énorme erreur. Ces huiles n’ont été disponibles pour les humains que depuis une centaine d’années, parce que la technologie pour les traiter n’était pas disponible.

Leur composition en acides gras est complètement différente de tout ce que nous avons jamais connu durant toute notre évolution, étant très riches en acides gras oméga-6 qui sont normalement bénéfiques, mais peuvent causer des problèmes lorsqu’ils sont consommés en excès.

Ces huiles sont également riches en acides gras trans … qui sont très toxiques et fortement associés à des problèmes métaboliques et des maladies cardiaques.

Il est préférable de manger des graisses saines naturelles comme l’huile de noix de coco et l’huile d’olive extra vierge, et d’éviter les huiles végétales et les huiles de graines traitées comme la peste.

5. « Naturel » ne signifie pas nécessairement « sain »

Il est erroné de supposer que tout ce qui est naturel est sain.

C’est vrai … c’est une très bonne règle que de choisir des aliments naturels au lieu des aliments traités.

Mais, il y a de nombreux exemples d’aliments dits naturels qui sont tout aussi dangereux que leurs homologues transformés … si ce n’est pire.

Un exemple de cela est un sirop « naturel » appelé nectar d’agave.

Ce sirop était très populaire avant dans la communauté de la santé naturelle et a trouvé son chemin dans toutes sortes d’« aliments sains ».

Cependant, quand on regarde la composition nutritive, il contient encore plus de fructose que le vieux sucre brut et le sirop de maïs à haute teneur en fructose.

Le fructose est la partie la plus malsaine du sucre et l’agave en est chargée, ce qui le rend encore plus malsain que le sucre ordinaire… et c’est quelque chose.

6. La graisse ne vous fait pas nécessairement grossir

Il semble évident que manger des graisses vous ferait grossir.

Après tout, les choses qui se logent sous notre peau et nous rendent doux et bouffis, c’est les graisses. Donc, manger plus de matières grasses devrait nous en faire stocker plus.

La graisse a également plus de calories par gramme que les protéines et les glucides, une autre raison pour laquelle certaines personnes croient que les graisses sont engraissantes.

Mais le corps est beaucoup plus compliqué que ça et cela dépend entièrement du contexte.

De nombreuses études montrent que les régimes alimentaires qui sont riches en matières grasses (mais faible en glucides) conduisent effectivement à une plus grande perte de poids que les régimes à faible teneur en matières grasses, mais riches en glucides.

7. Les glucides ne font pas grossir

Beaucoup d’adeptes des régimes faibles en glucides croient que les glucides sont engraissants, mais cela est faux.

Même si l’élimination des glucides peut (dans de nombreux cas) traiter l’obésité, cela ne signifie pas que les « glucides » en soi causent le problème en premier lieu.

Il existe de nombreux exemples de populations qui ont un régime alimentaire à très haute teneur en glucides (avec des aliments réels) et qui ne souffrent pas de l’obésité ou d’autres maladies chroniques occidentales.

Cela inclut les okinawaïens et kitavans, ainsi que les populations asiatiques qui consomment beaucoup de riz.

Si vous êtes juste une personne en bonne santé qui essaie de rester en bonne santé, un régime faible en glucides peut être complètement inutile. Il suffit de vous en tenir aux sources de glucides non transformés qui comprennent des fibres.

La prévention n’est pas la même chose que le traitement.

8. Les protéines sont les macronutriments les plus importants pour perdre du poids

En ce qui concerne la perte de poids, les protéines sont les rois des nutriments.

De nombreuses études montrent que cela peut augmenter le métabolisme (perte calorique) et réduire l’appétit (apport calorique).

Un régime riche en protéines peut augmenter la quantité de calories que vous brûlez de 80 à 100 calories par jour, parce que les protéines nécessitent de l’énergie pour être métabolisées.

Il y a aussi une étude montrant que la consommation de 30% des calories sous forme de protéines a poussé les gens à consommer 441 calories de moins par jour et à perdre 11 livres en 12 semaines, juste en ajoutant des protéines à leur régime alimentaire.

Si vous continuez à avoir un apport à haute teneur en protéines, alors vous devriez automatiquement basculer l’équation du bilan d’énergie en votre faveur et rendre plus facile la perte du poids à long terme.

9. Le sucre est un désastre pour la santé … Et les boissons sucrées sont ce qu’il y a de pire

Les effets néfastes du sucre vont bien au-delà des calories vides.

Il est maintenant connu que, en raison de la grande quantité de fructose, le sucre peut conduire à toutes sortes de problèmes métaboliques et est fortement associé au risque de survenue de maladie chronique.

Le sucre est mauvais, mais sa consommation sous forme liquide est encore pire.

Les calories du sucre liquide ne sont pas enregistrées par le cerveau de la même manière que les calories du sucre solide, de sorte que le cerveau ne compense pas en mangeant moins d’autres aliments.

Toutefois, les boissons sucrées sont les plus engraissantes et la cause la plus dangereuse de maladie dans l’alimentation moderne.

Une étude montre que le risque d’obésité chez les enfants est augmenté de 60% pour chaque portion quotidienne d’une boisson sucrée.

Malheureusement, les jus de fruits ne sont pas mieux. Ils sont très similaires à une boisson sucrée et les petites quantités de vitamines ne font pas le poids contre les grandes quantités de sucre.

Source : magazinedelasante.fr, mereveilleuse.com

Comments

comments

Vialesmoutonsenrages
PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE