C’est encore un débat auprès d’un grand nombre de personnes. Est-ce que les aliments bio sont réellement meilleurs pour notre santé, ou est-ce que la différence est au final minime. Pour ceux qui sont encore sceptiques sur le sujet, une étude menée par BioNutriNet vient de prouver que ceux qui mangent bio sont en meilleure santé.

UNE ENQUÊTE DE GRANDE ENVERGURE

C’est en 2014 que l’équipe de BioNutriNet a commencé à mener une enquête sur une totalité de 29 000 personnes afin d’avoir une idée plus précise sur leur consommation de produits bio. Bien plus qu’une simple étude de comportement de consommateur, l’enquête visait également à s’enquérir de leur état de santé, mais aussi de leurs habitudes alimentaires en général. Selon Emmanuelle Kesse-Guyot, directrice de recherche au Centre de recherche en épidémiologie et statistiques de l’Inra : « Des questionnaires alimentaires ont été spécifiquement établis pour cette étude et les personnes volontaires ont été ainsi invitées à détailler précisément leur mode de vie. »

L’enquête et le dépouillement des questionnaires a nécessité quatre ans de dur labeur, et c’est finalement le 15 avril dernier que les résultats ont été obtenus et que leurs interprétations ont été publiées dans l’American Journal of Clinical Nutrition. Outre la quantité phénoménale de données récoltées, on peut également ajouter à la pertinence de l’étude l’avis et la participation de nombreux professionnels dont des nutritionnistes, des économistes et même des spécialistes de l’environnement.

LES FAITS MARQUANTS PAR RAPPORT AUX RÉSULTATS

Selon les résultats des recherches, manger bio alors que l’on consomme trop de viande est inutile. Cependant les personnes qui consomment beaucoup de produits bio sont beaucoup plus tournés vers les fruits et légumes. Ainsi, ils mangent peu de viande rouge et de produits laitiers, tout en ayant des apports énergétiques plus élevés.

Cela est notamment dû au fait que le régime alimentaire bio apporte plus de nutriments, et est donc plus sain. Ainsi, les consommateurs de bio ont moins tendance à être obèses que les autres : leur indice de masse corporelle (IMC) est de 23,2 contre 27,3 pour ceux qui ne mangent pas bio.

En revanche, l’étude a également révélé qu’effectivement, manger bio coûte plus cher, et ce à une différence d’environ 2 € par jour…

Point également important, les produits bio ont moins d’impacts négatifs sur l’environnement, étant donné que l’agriculture biologique émet moins de gaz à effet de serre. Qui plus est, les plantations bio n’utilisent pas de pesticides de synthèse, ce qui signifie qu’ils représentent moins de risque par rapport au cancer : « l’exposition aux résidus de pesticides par l’alimentation était, selon les molécules, entre 23 % et 100 % inférieure pour les adeptes du bio ».

Comments

comments