Face au dérèglement climatique, nous sommes beaucoup à nous sentir impuissants car trop isolés. Mais Greta Thunberg, elle, n’a pas ce genre d’état d’âme. En août dernier, cette jeune suédoise de 15 ans a démarré, (seule !) une grève dans son lycée pour dénoncer l’inaction générale. Résultat, quelques semaines plus tard :  20 000 élèves du monde entier lui ont déjà emboité le pas ! Et ce n’est qu’un début. Désormais, invitée par la COP 24 en Pologne, elle appelle tous les enfants à « se mettre en colère !« 

Mardi 4 décembre, à Katowice, l’AFP lui a tendu un micro. Regardez :

Greta Thunberg :

« C’est une menace existentielle à laquelle nous sommes confrontés. C’est la plus grande crise que l’humanité n’ait jamais connue. Nous devons faire quelque chose maintenant car demain il sera peut-être trop tard. J’exhorte tout le monde à faire comme moi. Tous les vendredis, j’irai m’asseoir devant le Parlement suédois, je n’irai pas à l’école pour me battre pour le climat jusqu’à ce que la Suède soit alignée sur l’accord de Paris. Je pense que nous, les enfants, devrions nous mettre en colère et faire entendre notre voix et rendre toutes les générations responsables de ce qu’elles ont créé. »

Autres propos tenus par Greta Thunberg, cette fois, dans les colonnes de The Guardian :

«Comme nos dirigeants se comportent comme des enfants, nous devrons assumer la responsabilité qu’ils auraient dû assumer depuis longtemps.»

Que des élèves se mettent en grève dans les écoles ?

« Cela prouve que vous n’êtes jamais trop petit pour faire une différence. »

Au départ, elle n’avait réussi à convaincre aucun de ses camarades. Pourtant, elle s’était quand même lancée, seule. Elle aime l’école, elle aime apprendre, mais, pour elle, s’instruire n’a plus aucun sens si dans le même temps, on ne se bat pas pour avoir un avenir… Depuis, les élèves du monde entier semblent de plus en plus nombreux à partager son avis.

Avis à tous les enfants.

Comments

comments