Les habitants de Hampton Bays, un quartier de New-York, ont assisté à un spectacle effroyable en ce début de semaine. Des milliers de poissons morts recouvraient en effet le Canal Shinnecock, laissant apparaître des carcasses sans vie sur plusieurs centaines de mètres. Une vision d’apocalypse qui a terrorisé petits et grands qui se demandaient bien quelle pouvait être la raison de cette soudaine vague de poissons nommés Menhaden de l’Atlantique.

Fin du monde ou véritable explication ?

Si les plus religieux y ont vu un signe de fin du monde, les scientifiques chargés de l’affaire ont trouvé une raison un peu plus terre à terre. Non, ces vertébrés aquatiques n’ont pas été victimes d’une volonté divine ou même de déchets industriels. Au contraire, ils ont été privées trop longtemps d’oxygène et comme les mammifères, les poissons ont besoin d’oxygène pour survivre. Selon le New York State Department of Environmental, ces bancs de Menhaden devaient fuir un prédateur et ont échoué dans le canal. Malheureusement, celui-ci a été fermé pour lui nuit ce qui a créé une impasse et les a, au fil du temps, asphyxiés.

Si certains New-Yorkais continuent de croire à un signe d’apocalypse, le gouvernement a tenu à les rassurer malgré le triste sort de ces poissons.

Sourcejdubuzz
PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE