0 a censure

Quand on regarde ce que l’on peut faire afin de rester intègre, fidèle à nos valeurs humaniste et de justice sociale, la désobéissance civile s’impose bien vite comme un outil nécessaire. Carquand la justice zigzague, celui qui reste impartial et conclue que les lois doivent toujours être respectées est complice. De la même manière que celui qui se déclare neutre en voyant combattre un lion avec une souris. Sa neutralité est un soutien pour le lion. Indiscutable. Imparable.

Qu’est-ce que la désobéissance civile ?

Si l’on devait synthétiser toutes les définitions qui ont été données sur la désobéissance civile, c’est une infraction consciente et intentionnelle, un acte public à vocation collective, pacifique. Son but : la modification de la règle ou de la loi qui est jugée injuste.

La désobéissance est presque l’unique moyen de souligner les travers de notre société, puisque celle-ci se dit moderne, démocratique, et que cela lui permet de tout légitimer. Et la rend presque inattaquable.

Afin de vous le prouver, listons quelques exemples d’actions tolérées, interdites ou hors-la-loi que l’on peut considérer comme de la désobéissance civile. La liste est non exhaustive, si vous avez des idées, n’hésitez pas à les mettre en commentaires, je les ajouterai avec plaisir !

La désobéissance civile a quelque chose de très attirant, mais c’est en fait une prise de position assez peu clinquante. Être désobéissant, ce n’est pas être une sorte de super héros. Ce sont des actes quotidiens presque anodins qui composent la désobéissance.

Liste d’actes de désobéissance civile

Boycotter les marques dont les actes sociaux économiques, écologiques sont inadmissibles (Monsanto par exemple, ou les produits israéliens produits sur les terres palestiniennes : Code barre commençant par 729), des lieux comme les grandes surfaces, ce sont des actes de désobéissance civile.

Refuser de mettre du détergent sur les produits encore consommables est un acte de désobéissance civile que font de nombreux employés de grandes surfaces (bravo à eux !). Plus généralement, le fait de refuser d’effectuer une tâche demandée par son patron car elle est contraire à son éthique est une formidable forme de prise de conscience et de résistance.

Aller piétiner des champs OGM, c’est aussi une forme de résistance par la désobéissance.

Aller soutenir des lieux autogérés (et souvent interdits) et rencontrer les personnes qui y vivent et dénoncent les logiques de propriété privées et les prix indécents des loyers, et le monde capitaliste en général est un acte de désobéissance civile.

Se rassembler pour empêcher l’expulsion d’une famille par des promoteurs inhumains toujours plus avides d’argent est un acte de désobéissance civile. C’est d’ailleurs à travers cet acte de résistance désintéressé – parmi d’autres – que les Indignés espagnols ont acquis une vraie légitimité auprès du grand public ibérique.

Avoir le réflexe de filmer des abus (policiers ou autres) pour faire pression sur eux et les empêcher d’aller plus loin est un acte de résistance.

Créer son propre média pour tenter de diffuser une autre information non formatée est également un moyen de rentrer.

La désobéissance, c’est l’action. Mettre en place une opération pour « spammer les soldes » afin de faire comprendre au plus grand monde l’arnaque généralisée qu’elles représentent, taguer de messages de rage ou de messages d’amour les milliards de panneaux de pubs qui nous gâchent la vue, détourner les caméras de surveillance qui nous scrutent et nous mettent mal à l’aise, c’est encore et toujours souligner avec force mais sans violence les aberrations de notre société dite libre, égalitaire, démocratique…

Continuer de manifester et de faire la grève quand l’État menace et interdit en faisant fi de la Constitution est un autre exemple de désobéissance citoyenne. On l’a vu encore tout récemment quand l’État a interdit la manifestation pour la paix en Palestine. Certains collectifs ayant appelé à manifester malgré tout, leurs leaders ont été identifiés et interpellés. Ce sont quasiment devenus des prisonniers politiques pour avoir voulu défendre un droit constitutionnel. L’étau se resserre…

Ne pas voter est un acte de désobéissance civile. Certes, le vote n’est pas un devoir mais un droit. Malgré tout, la pression populaire exige que l’on vote. Donc ne pas le faire, c’est faire un acte de désobéissance au système, surtout quand l’on considère que ce système de vote n’a rien de démocratique. « Faire l’amour tous les 5 ans, est-ce une vie sexuelle ? Alors voter tous les 5 ans, est-ce une démocratie ? »

Bientôt, on pourrait même y ajouter le fait de nourrir des SDF, de se syndiquer, d’avorter, etc. Bref, le monde tourne mal et nous prive peu à peu de nos libertés individuelles.

desobeir-trahir-obeir-servir

Ce sont quelques exemples au hasard, on peut en trouver bien d’autres pour réussir à être un maximum en phase avec ses idéaux même dans une société qui ne nous correspond pas. Car nous sommes des animaux sociaux et il faut bien vivre ensemble !

Au quotidien, planter les graines de l’idée de désobéissance civile dans les têtes de personnes qui n’ont même pas conscience qu’on est dans un monde totalement injuste et corrompu est un premier pas, un premier acte engagé, une vraie preuve de désobéissance civile… Peut-être le plus anodin, mais aussi le plus important !

Quand on regarde ces travers bien en face, on se rend compte des objectifs des lois. Ces lois ne sont pas faites pour nous mais contre nous. Pour nous énerver. Nous diviser. Le tout en nous rendant aveugle, afin que l’on ne se rende même pas compte de la supercherie. La démocratie a été détournée de son sens initial. Mais dire que l’on désobéit à une démocratie, cela peut rendre parano. Sauf que les vrais désobéissants ne sont pas à chercher dans ceux qui tentent de souligner les limites de notre justice sociale mais du côté de ceux qui maintiennent politiquement et légalement ces injustices !

Ouvrons les yeux. Désobéissons. C’est une question de survie !

Big Up de soutien à ceux qui luttent à Notre-Dame-des-Landes, à Greenpeace et à Sea Sheperd, aux Faucheurs Volontaires, au Droit au Logement (DAL), au Désobéissants, qui tous à leur manière pratiquent une sorte de résistance citoyenne au système injuste en place !

Source : http://www.indigne-du-canape.com/desobeissance-civile-exemples-dactions-a-mener-au-quotidien/

Comments

comments

PARTAGER