Dans un article publié par Russia Insider, Danielle Ryan compare le traitement par les médias de l’établissement des manifestations/émeutes en Ukraine en 2014 et celui de celles qui ont lieu en France aujourd’hui. Ce n’est pas du tout le même. En Ukraine, les médias soutenaient les émeutiers, qualifiés de « révolutionnaires » alors qu’en France ils sont appelés « voyous » ou « casseurs ». L’article démontre que quand ce genre d’évènements se produit dans des pays considéré comme « hostiles » par l’Occident, les médias soutiennent à fond mais quand ça se passe dans un pays occidental comme la France, les médias condamnent.

***

Révolution en Ukraine? Oui s’il vous plaît! Révolution en France? Règle de la loi!

« Le sarcasme mis à part, il semble que les révolutions violentes et les changements de régime ne soient une solution suffisante aux crises que dans des pays éloignés du pouvoir et des centres d’influence occidentaux et dirigés par des gouvernements peu coopératifs »

Par Danielle Ryan pour Russia Insider

Lorsque des manifestations violentes ont secoué Kiev en 2013, les analystes et les dirigeants occidentaux ont rapidement apporté leur soutien à la « révolution » anti-gouvernementale – mais après des semaines de manifestations des Gilets jaunes en France, leur réaction a été très différente.

Alors qu’il y a cinq ans, les gouvernements et les commentateurs occidentaux ont dénoncé le gouvernement ukrainien de Viktor Ianoukovitch et l’ont sommé de céder aux demandes des manifestants, ils dénoncent cette fois les manifestants français et exhortent le président Emmanuel Macron, dont la popularité est d’environ 25%, à se tenir ferme contre les citoyens insatisfaits.

La couverture par les médias occidentaux diffère aussi radicalement avec des reportages décrivant les manifestants français comme des émeutiers, tandis que les manifestants ukrainiens étaient décrits comme des révolutionnaires. La réaction contrastée a poussé beaucoup de gens à se poser la question suivante: si une soi-disant révolution est autorisée à se produire (et même à être applaudie) en Ukraine, pourquoi pas en France?
Tweet d’Enrique: LOL. Ukraine: Changez de régime !! France: Respectez la loi !! L'Union européenne très bien représentée par cette hypocrisie.

Tweet d’Enrique: LOL. Ukraine: Changez de régime !! France: Respectez la loi !! L’Union Européenne très bien représentée par cette hypocrisie.

La police française a réprimé les manifestants gilets jaunes lors d’affrontements sanglants au cours desquels des canons à eau et des gaz lacrymogènes ont été déployés pour disperser une foule immense, qui a répliqué en lançant des pierres aux policiers. L’ampleur du chaos a même poussé les autorités à imposer l’état d’urgence et fait craindre que le mouvement de protestation ne s’étende à des pays comme l’Allemagne et les Pays-Bas. Des responsables gouvernementaux et des commentateurs politiques français et européens ont vivement appelé au respect de la « primauté du droit » et au respect des institutions françaises par les manifestants violents.

À Kiev, cependant, lorsque les manifestants ont incendié des voitures, détruit des biens publics et attaqué des policiers, ils ont été décrits comme des héros. La loi et l’ordre préoccupaient peu les médias occidentaux qui soutenaient sans réserve le mouvement Maidan. De même, lorsque des manifestations antigouvernementales ont débuté en Syrie en 2011, les dirigeants et les commentateurs occidentaux ont préconisé le renversement rapide du gouvernement et ont apporté un soutien moral (et matériel) aux rebelles anti-gouvernementaux lors de la guerre civile qui a déchiré le pays.

Tweet de Charles Shoebridge: Rappel: lorsque des manifestations de même ampleur ont eu lieu en Libye, en Syrie, en Iran et en Ukraine (contrairement aux alliés des États-Unis, comme l'Arabie saoudite et Bahreïn, par exemple), l'Occident a réclamé le renversement de leurs gouvernements et nos médias les ont présentés non comme des émeutes mais comme des révolutions.

Tweet de Charles Shoebridge: Rappel: lorsque des manifestations de même ampleur ont eu lieu en Libye, en Syrie, en Iran et en Ukraine (contrairement aux alliés des États-Unis, comme l’Arabie Saoudite et Bahreïn, par exemple), l’Occident a réclamé le renversement de leurs gouvernements et nos médias les ont présentés non comme des émeutes mais comme des révolutions.

Lors d’une visite en Argentine pour le sommet du G20 le week-end dernier, Macron a promis de ne rien concéder aux « voyous » qui veulent « la destruction et le désordre ». Son refus de céder face à un mouvement de protestation de masse, cependant, n’a pas provoqué d’appel pour qu’il se retire et respecte la volonté du peuple, comme cela s’est passé en Ukraine et en Syrie.

Bernard-Henri Lévy, commentateur politique français bien connu et personnalité des médias, a critiqué les manifestants gilets jaunes, les accusant de « jouer avec le feu » et a affirmé que tout ce qui importait était le respect des institutions françaises et du président élu démocratiquement.

Tweet de BHL : A ceux qui ont joué avec le feu des Gilets Jaunes, à Laurent Wauquiez, à Marine Le Pen, à Jean-Luc Mélenchon, etc, il n'y a qu'une question à poser: soutenez-vous ou non, les institutions de la République? Les forces de l’ordre? Le Président démocratiquement élu? Le reste est du blabla.

Cependant, ceux qui suivent BHL sur Twitter ne tardèrent pas à lui rappeler que sa réaction face aux manifestations en Ukraine a été très différente. BHL, qui était en Ukraine à l’époque du mouvement Euromaidan, a activement fait la promotion de celui-ci, prononçant des discours et tweetant avec enthousiasme à propos des manifestations. Lorsque Ianoukovitch (lui aussi élu démocratiquement) a été renversé, il a qualifié cette situation de « défaite historique de la tyrannie ».

Tweet de BHL : Peuple du Maidan vous avez infligé une défaite historique à la tyrannie.

Alors que les manifestations faisaient rage pour la troisième semaine, d’autres utilisateurs de Twitter se sont moqués de la réaction occidentale condescendante face aux mouvements antigouvernementaux dans d’autres régions, suggérant que des centaines d’experts arabes pourraient peut-être se réunir lors de conférences fantaisistes pour tenter de décoder les causes de ce fascinant mouvement « d’hiver européen ».

Tweet de Yara Harawi @yarahawari L'année prochaine, dans le monde arabe, nous organiserons une multitude de conférences sur "l'Hiver Européen" avec des centaines d'experts pour décrire ce phénomène occidental. Réponse à @KarlreMarks En renversant les voitures, les Gilets jaunes renversent symboliquement toute la prémisse cartésienne de la France. Ce n’est pas simplement une révolte contre l’autoritaire Macron, mais aussi contre l’ordre républicain séculaire. @KarlreMarks Les experts préviennent d'ores et déjà qu'un "effet domino" aurait provoqué la propagation des manifestations de la France aux pays voisins. Dans tout cela, il est difficile de savoir comment nous, à l'Est, devrions réagir, mis à part appeler les autorités françaises à respecter le droit de manifester.

Tweet de Yara Harawi @yarahawari L’année prochaine, dans le monde arabe, nous organiserons une multitude de conférences sur « l’Hiver Européen » avec des centaines d’experts pour décrire ce phénomène occidental.

Réponse à @KarlreMarks En renversant les voitures, les Gilets jaunes renversent symboliquement toute la prémisse cartésienne de la France. Ce n’est pas simplement une révolte contre l’autoritaire Macron, mais aussi contre l’ordre républicain séculaire.

@KarlreMarks Les experts préviennent d’ores et déjà qu’un « effet domino » aurait provoqué la propagation des manifestations de la France aux pays voisins. Dans tout cela, il est difficile de savoir comment nous, à l’Est, devrions réagir, mis à part appeler les autorités françaises à respecter le droit de manifester.

Un autre a déclaré qu’il était grand temps que le président iranien Hassan Rouhani appelle Macron à faire preuve de « retenue » et à veiller à ce que la « liberté d’expression et de manifestation » soit respectée en France.

Tweet de Zahra Shafei Il est temps que le président Rouhani appelle son homologue français à faire preuve de "retenue et d’apaisement". "Les libertés fondamentales, en particulier la liberté d'expression et de manifestation, doivent être respectées" pendant l’Hiver Européen Mise à jour: Des manifestations et des émeutes en cours à Paris, en France, ont fait plus de 100 blessés. Au moins 140 personnes ont été arrêtées.

Tweet de Zahra Shafei Il est temps que le président Rouhani appelle son homologue français à faire preuve de « retenue et d’apaisement ». « Les libertés fondamentales, en particulier la liberté d’expression et de manifestation, doivent être respectées » pendant l’Hiver Européen

Mise à jour: Des manifestations et des émeutes en cours à Paris, en France, ont fait plus de 100 blessés. Au moins 140 personnes ont été arrêtées.

Mis à part le sarcasme, il semble que les révolutions violentes et le changement de régime ne soient une solution suffisante aux crises que dans des pays éloignés des centres du pouvoir et de l’influence occidentale et dirigés par des gouvernements peu coopératifs. Lorsque les frondements de la révolution se font sentir à Paris, où Macron reste déterminé à défendre un ordre mondial néolibéral et centré sur l’Ouest, la situation est complètement différente.

Lien de l’article en anglais:

https://russia-insider.com/en/revolution-ukraine-yes-please-revolution-france-rule-law/ri25570?fbclid=IwAR2z0uvdh5Mf2TuAQxh3SQinWdoQ_mJj3JNKY8z9OoIK-Y_mMLQxf9MDaf8

source:http://lagazetteducitoyen.over-blog.com/2018/12/double-standard-mediatique-dans-le-traitement-des-emeutes-ukraine-2014-c-est-bien-france-2018-c-est-mal.html

Comments

comments

PARTAGER