Après les événements du 13 novembre 2015 à Paris, ce rabbin (le même qui a comparé Dieudonné à un singe en le traitant de « à Diabledonné« ) donne une version des faits qui ne ressemble pas à ce qu’on entend d’habitude chez un juif pieux. Avec ses mots à lui, empruntés au vocabulaire talmudique, il rend compte d’une imposture, ou d’une manipulation, à l’origine du brouillard dans lequel le grand public est jeté.

Version courte :

Comments

comments

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE