Le cadeau de Noël de Macron aux Français, c’est une dette colossale de 2 322 milliards d’euros au 30 septembre 2018, comme vient de l’annoncer l’Insee. Ce qui représente 99,3 % du PIB.Soit la bagatelle de 35 000 euros par personne, bébés compris, ou 140 000 euros de dettes pour une famille de quatre personnes ! Record absolu.

Et sans compter les 10 milliards qu’il va falloir emprunter pour financer les mesures sociales accordées aux Gilets jaunes ce mois-ci.

Tel est le bilan de notre super banquier, ex-ministre de l’Économie de Hollande et capitaine du bateau France depuis 18 mois, lequel est en train de couler corps et biens.

Macron a d’abord tenté de nous faire le coup de l’héritage pour s’exonérer de la tragique situation des Gilets jaunes, oubliant qu’il est responsable de l’économie depuis 5 ans.

Ensuite, en recevant les maires des Yvelines, il s’est dédouané en faisant porter le chapeau à son entourage.

« Vous n’imaginez pas comme je ne suis pas aidé… », leur a-t-il dit. Il faut oser !

La réalité est que Macron est le plus irresponsable de nos présidents, totalement déconnecté des réalités. Un véritable perdreau de l’année qui fait preuve d’un amateurisme déconcertant et d’une incompétence inquiétante.

Sa pitoyable gestion de la crise des GJ le prouve. Il ne voit rien venir, gère et décide seul, sans consulter qui que ce soit, entraînant une cacophonie gouvernementale pitoyable qui exaspère le peuple. Plus personne n’y comprend rien, pas même les ministres incapables de s’expliquer clairement devant les Gilets jaunes ou les caméras.

En un trimestre la dette a augmenté de 22,5 milliards. Elle va dépasser le seuil de 100 % du PIB dès le premier semestre 2019. En 10 ans, la dette a bondi de 1 000 milliards !

Et que dit Édouard Philippe ?

« Je trouve fascinant de voir tant de gens s’inquiéter du seuil symbolique de 100 % ».

Ahurissant ! La France vit à crédit depuis 40 ans, n’a jamais eu un budget équilibré depuis 1975 et notre Premier ministre affiche une désinvolture aussi renversante que scandaleuse. En clair, il s’en fout.

Car ce sont les Gilets jaunes qui vont payer. Ceux de 2018 ainsi que les générations futures. Chaque bébé nait avec une dette de 35 000 euros dans son berceau et Philippe nous dit qu’il n’y a pas de quoi s’inquiéter. Un summum d’irresponsabilité.

N’importe quelle entreprise, pilotée comme Macron et Philippe gèrent les comptes de la France, serait en faillite en 6 mois.

Seulement voilà, Macron et ses acolytes qui vident les caisses à qui mieux mieux, misent sur la richesse du peuple français et sur son patrimoine immobilier et financier pour rassurer nos créanciers et bénéficier de taux faibles.

L’État est ruiné mais les Français possèdent un patrimoine de 5 000 milliards qui couvrent largement la dette officielle. Voilà pourquoi nos dirigeants ne gèrent pas. En cas de besoin ils confisqueront une partie des avoirs des Français.

En invoquant la raison d’État et le risque d’une faillite à la grecque, tout est possible de la part des fossoyeurs de la France…

Pour 2019, ce sont donc 200 milliards que l’État va emprunter, à la fois pour rembourser les dettes anciennes et aussi pour payer les intérêts de nos créanciers. C’est la super-pyramide de Ponzi. Une spirale infernale qui consiste à emprunter toujours plus pour donner l’illusion que le niveau de vie progresse.

Et le déficit public, initialement prévu à 2,7 % du PIB, passera à 3,2 %. Et Bruxelles, qui ne cesse de sermonner le gouvernement populiste italien, se tait face au progressiste Macron, chouchou des mondialistes. La règle des 3 % de déficit, c’est à la gueule du client.

Même les agences de notation se montrent très tolérantes avec Macron. Standard and Poor’s et Fitch n’envisagent pas de dégrader davantage la note souveraine de la France, qui avait perdu son « triple A » en 2013 pour cause de dette excessive !

Ce que Philippe ne dit pas, c’est que nos créanciers sont étrangers pour les 2/3 de notre dette. Donc, sur les 45 milliards d’intérêt que la France paie chaque année, 30 milliards sortent du pays et vont enrichir nos voisins. C’est un appauvrissement de 1,5 point de PIB chaque année.

En 10 ans, les intérêts cumulés atteignent 300 milliards, dont 200 milliards sont partis hors de France. Pour info, le budget 2018 des armées est de 34 milliards.

Et quand les taux vont remonter, ce qui est en train de se produire, les intérêts vont exploser, nous appauvrissant encore plus puisque la croissance ne suit pas, chutant de 2,3 % en 2017 à 1,5 % aujourd’hui.

En 3 mois, le taux à 10 ans est passé de 0,69 % à 0,84 % ! Méfiance !

Ce qui est criminel, c’est que plus les taux ont baissé, plus nos pieds nickelés au pouvoir ont emprunté au lieu de résorber la dette.

Leur devise, c’est « après moi de déluge ». N’est pas de Gaulle qui veut.

Ce que ne dit pas Philippe, par ailleurs, c’est que le déficit structurel, qui ne dépend pas de la conjoncture, ne baisse pas et reste scotché à 2,3 % du PIB. Or, les règles européennes exigent une baisse de 0,5 point par an !

Si la croissance faiblit et que les taux remontent, ce sera un nouveau coup dur pour le contribuable, déjà saigné à blanc. Chaque Français travaille 208 jours par an pour l’État et les organismes sociaux avant de travailler pour lui.

Enfin rappelons que TOUS les pays d’Europe ont vu leur dette baisser, sauf la France, éternelle cigale qui garde son bonnet d’âne.

Et comme cette dette est due essentiellement au coût démentiel d’une immigration de masse insuffisamment productive, qui nous saigne depuis des décennies, la signature du Pacte de Marrakech ne peut qu’aggraver l’état de nos finances.

La faillite et l’explosion sociale sont donc inéluctables si Macron persiste dans ses délires multiculturalistes.

C’est ça le mondialisme ! C’est ça le pacte de Marrakech. C’est le partage de nos richesses avec toute la planète, jusqu’à la faillite.

Tout autre discours n’est que mensonge.

Mais il y a pire. Car au-delà de la dette publique, il y a tous les engagements hors bilan que l’État devra financer et qu’on met discrètement sous le tapis.

Total : 6 500 milliards !!!! Qu’en pense Jupiter, qui promettait en 2017 de terrasser la dette et d’équilibrer les comptes ?

https://www.valeursactuelles.com/economie/6500-milliards-deuros-le-vrai-montant-de-la-dette-francaise-99462

Non seulement nous sommes le pays le plus écrasé d’impôts et le plus endetté, avec l’Italie, mais rien ne va plus dans tous les domaines.

Gilets jaunes dans la détresse, niveau de vie en baisse de 440 euros depuis 2008, services publics et commerces disparus des campagnes, armée sous-équipée, police sans moyens et insécurité galopante, école de moins en moins performante selon le classement Pisa, hôpital en faillite, explosion des communautarismes qui disloquent la nation, islamisation de la sphère publique…

Mais où vont les 1 038 milliards de taxes et impôts payés chaque année ?

Il est clair que le fabuleux héritage des Trente Glorieuses a été dilapidé par une bande de prédateurs tous plus incompétents les uns que les autres.

Ils ont tout simplement détruit notre France millénaire. Et le mondialiste Macron est le pire de tous.

Jacques Guillemain pour ripostelaique.com

Comments

comments