Le gouvernement a tenté de « maintenir le cap » et de n’accorder aucun « recul » mais face, notamment, aux violences qui ont éclaté samedi dernier, la situation pourrait évoluer. Le Premier ministre, Edouard Philippe, va annoncer ce mardi un moratoire sur la hausse de la taxe sur les carburants.

Le gouvernement va geler les hausses des tarifs de l’électricité et du gaz et suspendre le durcissement du contrôle technique automobile, trois mesures prévues au 1er janvier 2019, pour apaiser la crise des gilets jaunes, a annoncé le Premier ministre Édouard Philippe mardi aux parlementaires de la majorité. «Les tarifs de l’électricité et du gaz, qui devaient augmenter au début de l’année, n’augmenteront pas pendant l’hiver qui s’annonce», a déclaré le Premier ministre.

Le moratoire décidé par l’exécutif sera «large» et neutralisera la hausse des taxes sur les carburants prévue au 1er janvier, dont le rapprochement des taxes sur l’essence et le gasoil, a expliqué le chef du gouvernement selon des participants à la réunion des groupes LREM et MoDem à l’Assemblée. Le gouvernement va également suspendre la hausse des taxes prévues sur le gazole non routier (GNR) dans les travaux publics.

Comments

comments

PARTAGER