Le moteur de recherche américain Google a essuyé de vives critiques pour avoir proposé des réponses néo-nazies aux requêtes concernant l’Holocauste, l’une des pires tragédies du XXe siècle.

La version britannique de Google a modernisé son moteur de recherche afin de réduire l’accès aux sites contenant des éléments niant l’existence de l’Holocauste, car la requête « l’Holocauste a-t-il vraiment eu lieu » menait trop souvent à du contenu négationniste, selon les médias.

« Nous avons récemment amélioré l’algorithme de recherche qui permet d’accéder à un contenu plus vaste, plus qualitatif et plus crédible », a affirmé un représentant officiel de la société américaine, ajoutant que celle-ci « ne cessera de changer pour répondre à de tels défis ».

Selon l’employé de Google, « la compagnie n’omet pas les informations recherchées, hormis le contenu illégal, piraté ou violant les règles de notre service ». Aussi la mise à jour du logiciel de recherche s’apparente-t-elle à une prise de position officielle de la société américaine.

1029387455

Google a remanié la logique de son moteur de recherche après avoir reçu de nombreuses plaintes de la part de ses usagers, mécontents des réponses du moteur sur les questions relatives à la véracité de l’existence de l’Holocauste et « si Hitler était un bon gars », qui faisaient notamment la promotion du groupuscule néo-nazi américain Stormfront et d’autres organisations extrémistes.

Pourtant, ce n’est pas la première fois que la compagnie Google, qui propose le plus célèbre moteur de recherche du monde, s’efforce de sauvegarder sa réputation suite à des plaintes pour des réponses contenant des informations extrémistes telles que « are jews evil » (« les Juifs sont-ils le mal »), « are women evil » (« les femmes sont-elles le mal»), ou encore « les musulmans sont-ils méchants » (« are muslims bad »).

Se voulant un moteur de recherche neutre, Google parviendra —t-il à lutter contre l’extrémisme et la falsification de l’histoire?

Comments

comments

Viasputniknews
PARTAGER