Invité ce jeudi matin de LCI, Henri Guaino a continué à dénoncer la campagne de François Fillon. Mais il a également révélé qu’il n’arrivait pas à économiser, malgré un salaire presque cinq fois supérieur au Smic.

C’est un aveu qui a de quoi surprendre. Député Les Républicains (LR) des Yvelines depuis juin 2012, Henri Guaino a reconnu ce jeudi matin sur LCI qu’il touchait un revenu mensuel net de 5100 euros. Interrogé sur sa capacité -au vu de ce salaire presque cinq fois supérieur au Smic- à économiser de l’argent chaque mois, l’ancien conseiller de Nicolas Sarkozy a répondu en un mot: « Rien. » Un propos qui, pris isolément, renvoie au sempiternel débat sur la déconnexion des hommes politiques de la réalité.

https://twitter.com/brutofficiel/status/816985984755789825?ref_src=twsrc%5Etfw

En l’espèce, ce décalage mérite d’être précisé. Au 1er janvier 2017, le salaire minimum brut a reçu un (très) léger coup de pouce. Il est désormais fixé à 9,76 euros de l’heure, soit 1480,27 euros par mois. Sur une base de 35 heures travaillées, cela équivaut à 1153 euros nets mensuels. Selon l’Observatoire des inégalités, 12% des salariés de France (entreprises publiques et privées confondues) se situent à ce niveau de rémunération. En 2013, l’Insee recensait 5% de salariés français rémunérés en-deçà du Smic.

« Je ne suis pas élu dans la Creuse »

Mais Henri Guaino assume cet écart qui, pour certains, s’apparente à un fossé. « Moi j’ai commencé ma carrière d’élu à 50 ans passés », a-t-il d’abord argué sur LCI, avant de compléter qu’à « 50 ans passés, vous avez des charges ». Autre élément de justification: le fait qu’Henri Guaino soit un élu francilien. « J’habite à Paris, je ne suis pas élu dans la Creuse ou en Corrèze, les loyers sont beaucoup plus élevés. Le train de vie que j’avais [avant d’être élu dans les Yvelines], même en le réduisant, il pèse plus lourd », s’est-il défendu.

Ce n’est pas la première fois que l’ancien proche de Philippe Séguin se démarque par ses positions iconoclastes. En juillet 2013, lors d’un repas organisé par le magazine VSD, Henri Guaino avait déclaré que, globalement, les élus français étaient « très mal payés ». Et pour cause: selon L’Obs, en tant que conseiller et « plume » de Nicolas Sarkozy, l’actuel candidat à l’élection présidentielle était rémunéré aux alentours de 18 000 euros par mois.

Quand bien même, Henri Guaino estime aujourd’hui être « un des rares dans [sa] famille politique à défendre ceux qui (…) gagnent peu, à trouver que les programmes anti-sociaux sont insupportables. » Une référence à sa croisade actuelle contre François Fillon, dont il a eu maintes occasions de critiquer vertement le programme économique. D’après le député LR, les Français en veulent à leurs hommes politiques, non pas à cause de leurs privilèges, mais parce qu’ils « ne font pas bien leur travail ».

Comments

comments

Vialexpress
PARTAGER