La nuit d’élection, Hillary s’est comporté comme « Hitler-dans-le-bunker »

Les quelques journalistes honnêtes de MSM en ont été réduits à fuiter des informations aux nouveaux médias parce que leurs patrons ne les laisse pas les rapporter. Un ami à CNN rapporte que l’entourage de Clinton à fait savoir que Hillary était entrée dans une « rage noir et psychotique » la nuit de l’élection, et a eu besoin de médicaments extrêmement puissants pour pouvoir parler le mercredi. Le journaliste de CNN m’a dit que Hillary était devenue physiquement violente envers Robby Mook et John Podesta vers minuit. Elle a dû être brièvement maîtrisée. La nuit des élections, Hillary était dressée comme « Hitler-dans-le-bunker ». Cela incluait même des cris psychotiques sur « les Russes ». Un docteur a aidé à contenir Hillary quand elle a violemment attaqué Mook et Podesta vers minuit. Il lui a donné des sédatifs, puis des amphétamines le lendemain matin. Le journaliste de CNN rapporte que Hillary avait besoin de tant d’amphétamines mercredi matin qu’elle a eu des saignements de nez inattendus toute la journée. La crainte était qu’elle saigne pendant la concession.

Et il semble que nous ayons plusieurs sources corroborant son ébriété :

Comments

comments