C’est à n’y rien comprendre. Un homme victime d’une agression par une bande de jeunes a été condamné par le tribunal de Beauvais (Oise) à une peine plus lourde que celle de ses assaillants, en raison du coup de couteau qu’il a donné à l’un d’eux pour se défendre, indique Le Parisien ce lundi.

“C’était d’une sauvagerie extrême”

Tout remonte au 25 juillet dernier, lorsque Saïd S., une cinquantaine d’années, se fait aborder par une bande de jeunes alors qu’il se promène dans le quartier, à Beauvais. Ces derniers lui proposent de lui vendre des produits stupéfiants, ce qu’il refuse. Mais les délinquants ne s’arrêtent pas là, et commencent à insulter le quinquagénaire. Une altercation éclate, et les coups fusent. “C’était d’une sauvagerie extrême, une vendetta, une chasse à courre”, décrit le procureur de la République de Beauvais.

Pour repousser ses assaillants, Saïd S. sort un couteau et poignarde violemment la gorge d’Ahmed G. Très vite, des renforts appelés par la bande rappliquent et pourchassent l’homme jusque dans son hall d’immeuble. L’homme est passé à tabac et écrasé par un vélo. Sur les images de vidéosurveillances diffusées à l’audience, l’attaque a tout d’une mise à mort. Un déchaînement de violence qui  coûtera 45 jours d’incapacité temporaire de travail à Saïd S. Finalement, les jeunes délinquants seront condamnés à des peines de 10 à 18 mois de prison ferme. Saïd S, quant à lui, devra purger deux ans de prison ferme.

Source : valeursactuelles

Comments

comments

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE