L’agence de presse publique chinoise Xinhua a dévoilé hier sa nouvelle présentatrice, Xin Xiaomeng. Pourquoi cela vaut-il la peine d’être mentionné ? Eh bien, parce que Xin n’est pas une vraie personne, mais un modèle ultraréaliste généré par ordinateur et alimenté par une technologie d’Intelligence Artificielle (IA) avancée.

Xin Xiaomeng, parfaitement coiffée, s’est présentée aux spectateurs de Xinhua dans un court clip, annonçant qu’elle fera ses débuts professionnels en tant que présentatrice de nouvelles en mars.2

Elle a été développée par l’agence de presse publique en collaboration avec le moteur de recherche Sogou, et son apparence et sa voix ont été inspirées par celles d’une réelle présentatrice de Xinhua nommé Qu Meng. Dans sa vidéo d’introduction, la présentatrice à l’AI parfaitement coiffée ne parle qu’en chinois, et il n’est pas encore certain qu’elle sera capable d’aborder également les reportages en anglais.

L’annonce de la première présentatrice à l’IA de Xinhua intervient trois mois seulement après que l’agence ait révélé deux versions masculines, qui ont depuis présenté plus de 3 400 reportages totalisant plus de 10 000 minutes d’antenne. Ils ont aussi beaucoup évolué depuis novembre, alors qu’ils ne pouvaient lire les nouvelles qu’assis à un bureau et avec un langage corporel minimal.

Une récente vidéo de Xin Xiahao, l’un des présentateurs à l’IA, le montre debout en train de raconter aux téléspectateurs les améliorations qu’il a reçues.

« Désormais, plutôt que de travailler derrière le bureau, je vais présenter les nouvelles devant le bureau« , dit le modèle numérique.

« Au lieu de cela, je vais rester debout. Je peux faire plus de gestes des mains et d’expressions faciales. Maintenant, j’ai mon propre nom, Xin Xiaohao. Grâce à cette mise à jour, je pourrai faire de meilleures émissions« .

Bien que ces présentateurs ne parviennent pas encore parfaitement à imiter leurs homologues humains, les mouvements des lèvres étant le plus grand signe qu’il y a quelque chose qui ne va pas, ils ont l’air impressionnant de réalisme, et sont sous certains aspects supérieurs à une personne réelle. Par exemple, ils ne ratent jamais une réplique et ne bégaient jamais.

Les présentateurs à l’IA ne sont peut-être pas encore une menace pour les humains, mais si Xin Xiaomeng et ses collègues sont déjà une indication, il viendra certainement un jour où nous, les gens en chair et en os, devrons rivaliser avec des machines parfaites pour un travail.

Source : China Unveils World’s First AI Female News Anchor

traduit par Pascal, revu par Martha pour Réseau International

Comments

comments