La Russie répond : 23 diplomates britanniques EXPULSÉS du pays tandis que la guerre diplomatique s’intensifie

La RUSSIE a déclaré au Royaume-Uni qu’elle expulsera 23 diplomates britanniques en représailles contre la décision de Theresa May de chasser des Russes de Londres au fur et à mesure que la guerre verbale s’intensifie.

L’ambassadeur de Grande-Bretagne en Russie, Laurie Bristow, a été convoqué aujourd’hui au ministère des Affaires étrangères du Kremlin, où il a été informé des mesures qui seront prises en réaction à l’expulsion de 23 Russes par la Grande-Bretagne.

Les Britanniques ont une semaine pour quitter la Russie.

Le ministère a déclaré qu’il se réservait le droit de prendre d’autres mesures à l’encontre de la Grande-Bretagne en cas de “nouvelles mesures hostiles en provenance de Londres”.

Les deux pays ont sombré dans une querelle diplomatique après que l’agent double russe Sergei Skripal et sa fille ont été empoisonnés par un agent neurotoxique à Salisbury.

Theresa May a dit qu’il était “très probable” que la Russie soit derrière l’attaque, exigeant des réponses de la Russie en lançant un ultimatum.

Mais le Kremlin a refusé de répondre, exigeant de voir des preuves et des informations sur les produits chimiques utilisés sur M. Skripal et sa fille Yulia.

Le gouvernement britannique a pris leur silence comme un aveu de culpabilité et a expulsé 23 Russes du pays. Ils n’ont que quelques jours pour quitter le territoire britannique avant la fin de la semaine.

Moscou a également décidé de fermer le British Council en Russie et de retirer la permission à la Grande-Bretagne d’ouvrir un consulat général à Saint-Pétersbourg, a déclaré le ministère dans un communiqué.

Dans une déclaration, le ministère des Affaires étrangères a déclaré que M. Bristow avait reçu une note l’informant des mesures prises.

Le ministère lui a dit qu’ils agissaient “en réponse aux actions provocatrices de la Grande-Bretagne et aux accusations non fondées portées contre la Fédération de Russie dans le cadre de l’incident de Salisbury”.

La déclaration a précisé : “Compte tenu de la disparité du nombre d’institutions consulaires des deux pays, le consentement de la Fédération de Russie à l’ouverture et au fonctionnement du consulat général britannique à Saint-Pétersbourg est retiré. Les procédures pertinentes seront mises en œuvre conformément aux lois internationales. Du fait du statut non résolu du British Council dans la Fédération de Russie, ses activités cessent immédiatement.”

Source: Express.co.uk Traduction Nouvelordremondial.cc

Comments

comments

PARTAGER