L’ancien membre du Congrès et candidat à la présidentielle, Dr Ron Paul, lance l’offensive pour éveiller les Américains quant à la possibilité d’une guerre par l’administration américaine, alimentée par des intérêts étatiques.

Lors d’une interview cette semaine, Ron Paul a signalé que l’Etat pouvait mener à exécution un attentat sous faux-drapeau et l’utiliser pour mener les Etats-Unis vers la prochaine guerre majeure.

« Nous sommes actuellement témoins, vis-à-vis de la Corée du nord, d’un replay du type de campagne que l’Etat et les médias ont utilisée de 2001 à 2003 pour susciter le soutien du peuple américain dans l’invasion de l’Irak, » a écrit Adam Dick pour l’Institut Ron Paul, alors qu’il résumait les commentaires de Ron Paul sur le sujet.
Au cours de l’interview, Paul a descendu en flammes l’administration Trump pour avoir joué les durs avec les Nord-Coréens et pour avoir essayé de les provoquer dans un conflit.

Après avoir illustré à quel point cette joute verbale entre Trump et Kim Jong Un devenait dangereuse et insensée, Ron Paul a expliqué que les Etats-Unis n’ont aucun intérêt là-bas, et que leur simple présence sur le sol nord-coréen met en danger des vies et coûte des milliards.

Constatant à quel point cette incitation au conflit devenait sérieuse, Ron Paul a ensuite décrit comment, à n’importe quel moment, un attentat sous faux-drapeau, réel ou mis en scène, pouvait être utilisé pour catapulter les USA dans une guerre mondiale catastrophique.

Les Nord-Coréens menacent : « La scène est en place », menacent les Nord-Coréens, « Eh bien, on va descendre un avion », dit Ron Paul en décrivant le scénario.

« A présent que la scène est en place, les choses progressent à cause de notre implication. Quelqu’un va utiliser un faux-drapeau et quelqu’un d’autre va descendre un avion, juste pour que cette guerre démarre, » dit Ron Paul.
Ron Paul, qui a mentionné qu’il était au lycée lors du premier conflit insensé avec la Corée, puis a fait un parallèle avec la méthode similaire qu’utilisent les Etats-Unis pour nous mener à la guerre contre l’Irak – nous mentir encore et encore et encore jusqu’à ce que nous les croyions.

« Rappelez-vous juste que… les propagandistes, l’Etat et les médias ont convaincu les Américains que Saddam Hussein était un danger. Ils sont en train de faire la même chose maintenant avec la Corée du Nord, » dit Ron Paul.

En réponse à cette propagande, Paul, qui a présidé l’Institut Ron Paul pour la Paix et la Prospérité depuis qu’il a quitté le Congrès, dit que les Américains « devraient s’assagir et simplement ne pas gober ça, » tel que rapporté par Adam Dick.

Alors que la majorité de la population se bat au sujet de personnes qui se sont agenouillées pendant l’hymne national, Donald Trump a cédé au gouvernement de l’ombre et a commencé à diriger les Etats-Unis vers la guerre.
Ses méthodes si sournoises qu’elles lui ont permis d’embobiner son soutien et avancer vers plus de guerre, des impôts plus élevés, et la poursuite de l’Obamacare. Pendant tout cela, les gens pensent qu’il s’affaire à rendre aux Etats-Unis leur grandeur d’antan.

Trump a renoncé à presque toutes les promesses qu’il a faites à ses soutiens et, malheureusement, ils ont l’air de ne pas s’en soucier du tout.
A cours d’ordres exécutifs symboliques, comme tous ceux qu’il a signés en masse lors de son entrée en fonction, Trump prouve son intention de mener à bien strictement les mêmes politiques que ses prédécesseurs – jusqu’à et y compris mettre tous les Américains en danger pour soutenir le complexe militaro-industriel.

Comme Ron Paul l’a déclaré, « Le Président Trump, qui détient la vie de millions de Coréens et Américains entre ses mains, a entrepris d’appeler le dictateur nord-coréen un ‘homme fusée en mission suicide.’ Pourquoi ? Pour le pousser à tenter une action qui provoquerait une riposte américaine ?

« Peut-être que le président américain ne va même pas attendre après ça. On se souvient, grâce au faux-drapeau du Golfe du Tonkin, que la provocation n’a même pas besoin d’être réelle. Nous sommes sur un terrain extrêmement dangereux et la majeure partie du Congrès continue soit de dormir, soit d’acclamer ceux qui jouent les gros bras. »

Et pour savoir comment arrêter cette escalade vers la guerre, Ron Paul a la solution :

« Voici comment résoudre la crise vieille de 70 ans : retirer toutes les troupes américaines de la péninsule coréenne ; mettre fin à tous les exercices militaires à la frontière nord-coréenne ; encourager des pourparlers entre les Corées du Nord et du Sud et proposer d’accueillir pour les observer une délégation internationale comprenant les Russes et les Chinois, qui après tout sont les voisins de la Corée.
Les insultes de cours de récréation qui fusent entre Donald Trump et Kim Jong-Un ne sont pas drôles. Ce sont en réalité des insultes faites à l’ensemble d’entre nous ! »

Par Matt Agorist

Source : Chercheurs de vérités

Comments

comments

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE