Le célèbre financier George Soros a remis 18 milliards de dollars à l’Open Society Foundation qui figure sur la liste des organisations qui menacent la sécurité nationale de la Russie.

Le Wall Street Journal rapporte que Soros n’utilisera pas ces fonds pour la spéculation ou l’investissement sur le marché, car il dispose pour cela de fonds personnels dans le Fonds Soros.

La Fondation elle-même fait valoir que de tels apports sont nécessaires pour assurer le fonctionnement de l’organisme de bienfaisance à long terme.

Soros est le fondateur et le patron du fonds spéculatif Soros Fund Management et compte parmi les personnes les plus riches du monde. Forbes estime sa fortune à 25 milliards de dollars. Dans le même temps, selon des sondages, plus de 100 000 personnes aux États-Unis le reconnaissent comme un terroriste à cause de ses activités.

Comme cela a été mentionné ci-dessus, la Fondation est inscrite dans la liste des organisations dont les activités menacent la sécurité nationale de la Russie. Cette liste a été créée en 2015, avec pour première organisation le National Endowment for Democracy, créé par le Congrès américain. A cette époque, l’Open Society Foundation avait été expulsée de la Russie en 2015, en tant qu’ONG avec des activités «désirables».

Soros utilise traditionnellement l’argent gagné sur la spéculation et l’investissement pour «soutenir la démocratie» dans les pays du monde entier. Dans le même temps, de nombreux politiciens affirment que Soros complote contre les autorités de certains pays, bien que dans certains cas cela ressemble plus à de simples tentatives de diabolisation.

Mais il y a aussi beaucoup de preuves réelles d’interférence de Soros. Les sénateurs américains ont déjà envoyé une lettre officielle au secrétaire d’État, M. Tillerson, dans laquelle ils disaient qu’ils avaient des informations sur un transfert de fonds de l’Agence américaine pour le développement international (USAID) contrôlée par le Département d’Etat, à un certain nombre de fondations du sulfureux milliardaire.

Soros a utilisé ces fonds pour intervenir dans des élections dans plusieurs pays d’Europe, d’Afrique et d’Amérique latine par le financement de certains partis politiques, ainsi que par d’autres manières.

En particulier, des tentatives d’influence sur le déroulement des élections ont été enregistrées en Albanie et en Macédoine à travers l’Open Society Foundation.

L’attribution d’une telle somme d’argent à quelques mois de l’élection présidentielle en Russie semble suspecte. Étant donné que la Fondation n’est pas présente en Russie même, il est toujours utile que les médias et les autres représentants de la fonction publique gardent à l’œil ses activités.

Source : http://www.fort-russ.com/2017/10/is-terrorist-billionaire-soros.html

Traduction : Avic – Réseau International

 

Comments

comments

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE