Les problèmes budgétaires dans les hôpitaux français sont bien connus et ont des conséquences désastreuses sur les conditions de travail des médecins, infirmiers et autres personnels hospitaliers.

Pourtant l’Assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) pourrait récupérer 118,6 millions d’euros si elle acceptait de faire payer les diplomaties étrangères venant se faire soigner sans prendre le soin de régler la facture.

Ainsi, l’Arabie Saoudite ne doit pas moins de 3,7 millions d’euros aux hôpitaux parisiens.
«Avant de partir, le roi d’Arabie saoudite pourrait payer ses factures de 3,7 millions d’euros aux hôpitaux de Paris. Un geste de politesse !» Voici le tweet qui a tout déclenché. Lundi 3 août 2015, Patrick Pelloux, urgentiste et chroniqueur à Charlie Hebdo, alerte l’opinion sur la facture impayée de l’Arabie Saoudite à l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (l’AP-HP)

Le roi et sa suite ont quitté la plage de Vallauris (Alpes-Maritimes) qu’ils avaient fait privatiser pour leur confort. Une initiative qui a suscité une vive polémique, alimentée par l’écartement d’une femme CRS chargée de leur sécurité en raison de son sexe. Ils seraient donc également partis sans prendre soin de régler les factures médicales.

Le roi, l’ambassade et les particuliers partent sans payer

Le post de Patrick Pelloux a été repéré par Le Parisien qui explique toutefois que le roi Salmane ben Abdelaziz Al Saoud, n’est pas le seul responsable de ce montant exorbitant confirmé par l’AP-HP au quotidien. Le journal précise ainsi qu’outre le roi saoudien, l’ambassade d’Arabie Saoudite à Paris, des organismes et des particuliers ont aussi participé à alourdir l’addition.
D’autres pays beaucoup plus endettés

L’Arabie Saoudite n’est pas le seul pays à partir sans payer. Mais des considérations diplomatiques expliquent pourquoi Paris ferme le plus souvent les yeux sur ces ardoises, notamment à cause de contrats aux sommes beaucoup plus importantes. Pas seulement à Paris d’ailleurs, les centres hospitaliers de Lyon, Marseille ou Nice sont aussi concernés précise Le Parisien. Et l’Arabie Saoudite est loin d’être le plus mauvais élève, n’arrivant qu’à la septième place, encore plus mauvais clients, on retrouve les algériens qui ne doivent pas moins de 31,6 millions d’euros, les marocains (11 millions), les américains (5,7 millions), les belges (4,9 millions) et les italiens (4,1 millions).

Source : RTL / 20 Minutes ( 2015 )

Comments

comments

PARTAGER