Comme on touche une clôture électrique pour vérifier qu’il ne s’agit pas d’un vulgaire fil de fer, le youtubeur le plus populaire du monde a commis l’erreur de plaisanter sur Hitler et les juifs. Résultat : décharge électrique.

 

« PewDiePie » – de son vrai nom Felix Kjellberg – cumule 53 millions d’abonnés sur sa chaîne YouTube, faisant de lui le plus suivi des youtubeurs. Spécialisé dans les commentaires de parties de jeux vidéos, le Suédois gagne bien sa vie : sa société de production a engrangé 6,7 millions d’euros de bénéfices en 2014. L’an dernier, il aurait touché 14,5 millions de dollars, grâce notamment à un partenariat avec le studio de production Maker Studios, propriété de Disney.

Mais le 11 janvier 2017, PewDiePie a testé Fiverr, une plateforme permettant de faire appel à des prestataires de toutes sortes. Pour quelques dollars, il devient ainsi possible de faire faire à peu près n’importe quoi à ceux qui vendent leurs services. Une perche pour les plaisantins, que PewDie Pie a décidé de saisir en demandant à deux Indiens de brandir un écriteau « Mort à tous les juifs », probablement pour tester les limites du concept. Problème : ils l’ont fait, et le youtubeur l’a diffusé.

 

 

La vidéo a déclenché une polémique dans les médias anglophones, et PewDiePie a répondu en produisant deux vidéos sarcastiques, les 17 et 22 janvier (retirées depuis). Dans la seconde, il aurait mis en scène un homme déguisé en Jésus et expliquant que Hitler n’a « rien fait de mal ».

Le 12 février, le Suédois a publié une explication sur Tumblr :

« Il a été porté à mon attention hier que certaines personnes ont pointé du doigt mes vidéos et dit que je donne du crédit au mouvement antisémite, que mes fans font de même en les regardant. Je ne veux pas citer les sources pour ne pas leur attirer plus d’attention.

Cela vient d’une vidéo que j’ai faite il y a deux semaines. J’essayais de montrer à quel point le monde moderne est fou, en particulier certains services en ligne. J’ai choisi quelque chose qui m’a semblé absurde, à savoir que les gens sur Fiverr diraient n’importe quoi pour 5 dollars.

Je pense qu’il est important de le dire et que cela soit clair : je ne soutiens en aucune manière quelque attitude haineuse que ce soit.

Je fais des vidéos pour mon public. Je vois le contenu que je crée comme un divertissement, pas comme un lieu de commentaire politique sérieux. Je sais que mon public le comprend et qu’il vient sur ma chaîne pour cette raison. Même si ce n’était pas mon intention, je comprends que ces blagues soient en fin de compte une offense.

Aussi risible soit-il de croire que je pourrais soutenir ces gens, pour toute personne qui aurait des doutes sur ma position vis-à-vis des groupes haineux : Non, je ne soutiens aucune de ces personnes en aucune façon.

Merci d’avoir lu. »

Inutile : le lendemain, Disney a décidé de rompre son contrat avec le Suédois. Google, maison-mère de YouTube, a dans un premier temps préféré ne pas réagir, avant de finalement retirer le youtubeur de son programme de publicité « Preferred ». Par ailleurs, la saison 2 de la série Scare PewDiePie, un programme de YouTube Red, la partie payante de la plateforme, a été annulé.

Comments

comments