Sur fond de tensions accrues sur la péninsule coréenne, faisant craindre une éventuelle guerre nucléaire avec Pyongyang, les experts militaires américains estiment que si la Corée du Nord osait déclencher la guerre et lancer un missile balistique, les États-Unis pourraient l’abattre au-dessus de la Russie. Ce cas de figure a donc été évoqué par la première femme général, dirigeante du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord, Lori Robinson, citée par la revue spécialisée Defense One.

Dans le même temps, l’expert de l’Institut des recherches internationales à Middlebury, Joshua Pollack, a déclaré que pour effectuer l’interception du missile ainsi que pour assurer la sécurité de la côte ouest des États-Unis, le missile pourrait être abattu par les destroyers américains dans la région russe de l’Extrême Orient.

Pyongyang a récemment déclaré avoir achevé les préparatifs d’une frappe contre l’île de Guam, située dans l’océan Pacifique, qui abrite la base aérienne américaine d’Andersen et la base navale Apra Harbor.

Les autorités américaines ont, quant à elles, répondu par une démonstration de force. Des bombardiers US ont survolé une partie de la côte orientale de la Corée du Nord pour montrer que Washington dispose «de nombreuses options militaires», a annoncé samedi dernier le Pentagone.

Source fr.sputniknews.com/international/201709291033256683-guerre-nucleaire-pyongyang-usa/

Comments

comments

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE