L’État de Washington devient officiellement le huitième État américain à autoriser les robots de livraison autonomes dans ses agglomérations. Le projet de loi autorisant ces dispositifs innovants à parcourir ses rues a été signé il y a quelques jours par le gouverneur Jay Inslee.

UNE LIVRAISON PLUS RAPIDE, PLUS INTELLIGENTE ET PLUS RENTABLE

Les défenseurs de ce système de livraison innovant avancent que ces robots à six roues aident à réduire la pollution et les embouteillages grâce à leurs moteurs électriques silencieux. Ces dispositifs de livraison autonomes peuvent également aider les entreprises locales à obtenir un avantage sur les grandes entreprises comme Amazon, en leur permettant de livrer rapidement et à un prix abordable sans qu’elles aient besoin de posséder des infrastructures de livraison importantes. Jusqu’à présent, aucun incident impliquant robots et humains n’a été signalé.

Les ingénieux véhicules de livraison utilisent une combinaison de capteurs et d’appareils photo, de GPS et d’apprentissage machine pour naviguer au milieu des foules. Ils ont la capacité de cartographier leur environnement et d’éviter les obstacles de façon autonome. Se déplaçant à une vitesse de 6 km/h et pesant une trentaine de kilos, chaque unité de livraison est verrouillée mécaniquement et ne peut être ouverte que par le smartphone du destinataire. Pour Starship Technologies, qui a créé les fameux robots, ces dispositifs «rendent la livraison plus rapide, plus efficace et plus rentable ».

WASHINGTON EST LE HUITIÈME ÉTAT AMÉRICAIN À LES AUTORISER

Depuis quelques mois, l’entreprise américano-estonienne teste une flotte de véhicules de livraison autonomes à l’Université George Mason (Virginie). Grâce à eux, étudiants et enseignants peuvent commander pizzas, beignets et café qui leur sont livrés sur l’ensemble du campus. De son côté, Amazon teste également ses propres dispositifs, appelés Amazon Scouts, dans le comté de Snohomish (Washington) depuis janvier. Ces véhicules autonomes à six roues sont également capables d’éviter obstacles, animaux de compagnie et piétons, et se faufilent facilement sur les trottoirs.

Après la Virginie, l’Idaho, le Wisconsin, la Floride, l’Ohio, l’Utah et l’Arizona, l’État de Washington devient donc officiellement le huitième État américain à autoriser les robots de livraison autonomes entièrement électriques dans les rues de ses agglomérations. D’autres grands États américains épris de technologie, parmi lesquels on retrouve notamment la Californie, espèrent bien leur emboîter le pas rapidement, mais se heurtent actuellement à une lourde bureaucratie. D’après leurs créateurs, ces dispositifs pourraient à terme concurrencer les modes de livraison classiques dans les grandes villes.

Comments

comments