« En reprenant ses raids contre les groupes terroristes depuis la base militaire de Shayrat dans la province de Homs, le président syrien Bachar al-Assad a en fait envoyé un message à Donald Trump qui montre bien qu’il ne fait aucun cas des frappes US contre son pays « , a dit le sénateur américain Lindsey Graham.

 

 » Il me semble que par la reprise des raids depuis cette base aérienne, Assad avait un message précis pour le président Trump, celui d’aller au diable! « , a-t-il poursuivi.

Ce sénateur républicain estime que le président syrien a commis une grande erreur, car, selon lui :

 » Il faut être fou pour ne pas prêter attention aux propos de Trump alors que vous savez très bien ce qu’il pense de vous en tant qu’ennemi des États-Unis. »

Le sénateur Graham qui a été parmi les premiers à être en faveur de la décision de Trump de bombarder la base de Shayrat en Syrie affirme que les militaires américains peuvent également former les groupes dits  » opposants modérés  » pour  » chasser Assad « .

Comments

comments