Le ministère russe des Affaires étrangères a appelé la communauté internationale à respecter la souveraineté de la Syrie et l’intégrité territoriale des pays du Moyen-Orient à la suite des attaques aériennes des Forces de défense israéliennes (FDI) contre des cibles en Syrie centrale.

« Moscou est profondément préoccupé par les derniers développements et les attaques contre la Syrie. Le danger de l’escalade des tensions à l’intérieur et autour des zones de désescalade, qui sont devenues un facteur important dans la réduction de la violence en Syrie, est particulièrement préoccupant « , a déclaré le ministère des Affaires étrangères sur son site internet.

Le communiqué note que les forces gouvernementales syriennes « respectent les dispositions existantes pour assurer le fonctionnement cohérent de la zone de désescalade dans le sud-ouest du pays ».

« Nous exhortons toutes les parties impliquées à faire preuve de retenue et à éviter toute mesure susceptible d’aggraver la situation. Nous considérons qu’il est nécessaire de respecter inconditionnellement la souveraineté et l’intégrité territoriale de la Syrie et des autres pays de la région. « 

Le ministère a également noté que la création de menaces en Syrie, où le contingent militaire russe est présent, est inacceptable.

Israël : l’Iran et la Syrie jouent avec le feu

CC BY-SA 2.0 / Rob Schleiffert / F-16I Israel

CC BY-SA 2.0 / Rob Schleiffert / F-16I Israel

Samedi, l’armée israélienne a déclaré que huit avions de combat israéliens avaient frappé 12 cibles en Syrie, dont trois escadrons de défense aérienne et quatre objets militaires iraniens déployés dans le pays. Sur le chemin du retour, des jets sont tombés sous le feu antiaérien syrien et l’un des F-16 israéliens s’est écrasé. Les deux pilotes ont été éjectés et ont subi des blessures. On ignore encore si l’avion a effectivement été touché par le feu.

1061540650

Sur cette image réalisée à partir d’une vidéo fournie par Yehunda Pinto, on voit l’épave d’un avion en feu près de Harduf, dans le nord d’Israël, samedi 10 février 2018

L’attaque aérienne a eu lieu après l’annonce par l’armée israélienne que son hélicoptère avait abattu un drone iranien qui avait traversé l’espace aérien du plateau du Golan pendant la nuit de samedi. L’hélicoptère a ensuite traversé le territoire syrien pour détruire le poste de commandement qui était utilisé pour contrôler le drone, selon l’IDF. L’hélicoptère a été accueilli par un tir d’artillerie syrien.

Tsahal agira de manière déterminante contre de telles violations graves de la souveraineté israélienne par l’Iran et la Syrie et continuera à faire ce qui sera nécessaire. L’IDF est prête pour divers scénarios et continuera d’agir en fonction de l’évaluation de la situation.

– IDF (@IDFSpokesperson) 10 февраля 2018 г.

Commentant les attaques israéliennes, le porte-parole de l’IDF, Jonathan Conricus, a déclaré que les Syriens et les Iraniens  » jouaient avec le feu « , selon ses termes, Damas a autorisé Téhéran à mener une attaque à travers son territoire. Il a également déclaré que quiconque attaquerait Israël « paierait le prix fort », mais a ajouté que Tel Aviv ne cherchait pas l’escalade dans la région.

Syrie : plus d’un jet israélien a été touché

L’agence de presse syrienne SANA, citant une source militaire, a rapporté que des avions israéliens avaient attaqué des cibles militaires de l’armée syrienne dans la partie centrale du pays.

Le ministère syrien de la Défense a déclaré que ses défenses antiaériennes avaient réagi avec succès aux attaques aériennes et avaient frappé plus d’un avion.

« L’ennemi israélien a de nouveau attaqué certaines de nos bases militaires dans le sud et nos défenses antiaériennes ont réagi et ont déjoué l’agression », peut-on lire sur le site Internet du ministère.

La télévision d’Etat syrienne a rapporté qu’une fille avait été blessée lorsque des missiles israéliens ont frappé près d’une école dans un quartier de la campagne de Damas.

Dans le même temps, l’armée a nié que son drone avait violé l’espace aérien d’Israël, affirmant qu’il s’agissait d’une mission ordinaire.

Iran : Les allégations concernant un drone abattu sont «ridicules»

Le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qasemi, a rejeté les allégations concernant le drone abattu, niant la présence militaire du pays en Syrie.

« Les rumeurs selon lesquelles un drone iranien qui survolerait Israël aurait été abattu et l’implication de l’Iran dans l’attaque contre un avion israélien sont ridicules… L’Iran ne fournit que des conseils militaires à la Syrie « , a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Bahram Qasemi.

Source : https://www.veteranstoday.com/2018/02/10/moscow-threatens-israel-over-pro-isis-syria-attacks/

Traduction : AvicRéseau International

Comments

comments

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE