Les côtes de Nouvelle-Ecosse sont le théâtre d’un bien étrange phénomène depuis le 28 décembre dernier : au moins 20 000 créatures marines ont été retrouvées échouées, sans vie, sur les plages du sud-ouest de la région.

Des milliers de poissons et mollusques échoués en Nouvelle-Ecosse. Crédit : twitter/ DFO Maritimes

L’échouage massif inquiète pour plusieurs raisons : le nombre d’animaux retrouvés morts, et la grande diversité des espèces présentes. Il s’agit principalement de poissons (des harengs en particulier), mais aussi de crabes, langoustes, coquillages, mollusques, étoiles de mer, et même d’une baleine à bosse sur la plage de St Mary.
Face à une telle catastrophe, les autorités scientifiques ont entrepris des tests pour déterminer la cause de cette mortalité massive, mais les études n’ont pour l’instant permis de mener à aucune explication. De son côté, l’Agence Canadienne de l’Alimentation a demandé aux habitants du coin de ne surtout pas ramasser de fruits de mer, et de ne pas pêcher dans les alentours.

Actuellement, beaucoup d’hypothèses sur la mort des animaux sont envisagées, mais aucune n’a pu être confirmée.
Parmi celles-ci :
– L’installation récente d’une turbine électrique immergée dans le secteur, ayant entrainé un soudain manque d’oxygène dans l’eau
– Une pollution chimique
– De puissants sonars émis par des sous-marins
– Un ensemble de raisons peut-être naturelles comme un changement de température dans l’eau ayant entrainé la formation d’algues toxique.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE