“Le discours du 21 Décembre 1989 marque une rupture dans l’histoire politique roumaine: Ceaucescu, aussi surnommé le Génie des Carpates, est sifflé lors d’un discours de reprise en main du pouvoir face à la contestation qui agite tout le pays. Au cours d’un meeting du parti (les militants sont là, mais aussi les membres de la Securitate qui ne vont pas être neutres dans cette affaire), après que les gros bras du parti aient causé dans le micro, c’est au tour du camarade président-dictateur Nicolae C. de prendre la parole.

Mais à peine évoque-t-il “les grandes manifestations populaires de Bucarest…” que des hordes de cris, de huées de sifflets viennent du fin fond de la place fortement garnie pour venir entendre discourir le Conducator. Et pourtant, les banderoles condamnant l’impérialisme et rendant hommage à la gloire du couple présidentiel (avec les portraits antidatés de Nicolae et Elena Ceaucescu sortis en masse) étaient comme à chaque fois bien exposés. Assez interessant sur ces images (vidéo 1), c’est le comportement de la télévision d’Etat qui est en panique totale au moment des troubles et qui filme comme elle peut à savoir les batiments, les lampadaires, enfin bref, cherche à éviter de montrer un dictateur tout-puissant qui voit son pouvoir s’effondrer sous la poussée de la contestation populaire. Ce sont les aléas du direct.

Et ce n’est pas une annonce d’augmentation des salaires pour le 1er janvier 1990 (vers 7:20, vidéo 1) du salaire minimal de 2000 à 2200 lei qui changera le cours de l’histoire de la Roumanie à la fin de la folle année 1989.

Roumanie 1989, c’est la nouvelle session de PPP qui va durer jusqu’au 25 Décembre, jour de l’execution du Conducator après un simulacre de procès, et cela, en m’appuyant sur des Unes de presse et les archives de La Nouvelle République de Décembre 1989.”

Je désire vous informer d’une importante décision adoptée ce matin par le comité exécutif politique concernant le niveau de vie la classe ouvrière. Nous avons décidé ce matin, qu’à partir du 1er janvier, le salaire minimum sera augmenté, passant de 2000 à 2200 lei (ndlr: soit environ 43€d’augmentation).

Source: Pourquoi pas Poitiers

Comments

comments

PARTAGER