Selon l’Alliance des Scientifiques du Monde, un groupe composé de plus de 15 000 scientifiques de plus de 184 pays différents, les humains doivent changer leurs habitudes quotidiennes de consommation… en urgence.

En plus d’encourager les gens à réduire leur utilisation de carburants fossiles, et de diminuer la reproduction – parce que, selon eux, la Terre ne peut pas tous nous nourrir – ils se sont empressés de pousser les gens à devenir végan.

Ils ont lancé le même avertissement il y a 25 ans, en évoquant comment la consommation et la reproduction rapide, pouvait mener des dégâts dans la couche d’ozone, à la déforestation, au déclin de la vie sous-marine, et à la perte de biodiversité.

Bien que les avertissements n’aient pas changé, cette fois, ils sont un peu plus sévères, puisque l’impact environnemental s’est amplifié. La déclaration du groupe est unanime. Pendant que la population se focalise souvent sur les émissions de CO² des voitures et autres véhicules, l’industrie agro-alimentaire est la plus sérieuse menace, vu qu’elle produit plus d’émissions de gaz à effet de serre que toutes les voitures, avions et autres types de transports réunis.
51% des gaz à effet de serre proviennent de l'élevage intensif

51% des gaz à effet de serre proviennent de l’élevage intensif

Et pour couronner le tout, l’Organisme de l’Alimentation et de l’Agriculture de l’ONU a rapporté que les émissions de gaz carbonique dues à l’élevage représentaient 15% des émissions totales de l’humanité. Plus précisément, le boeuf et le lait sont les plus grands coupables de ces émissions.

Le groupe de scientifiques encourage les gens à éviter les produits animaliers, ce qui réduirait l’empreinte carbone de moitié.

Bien que le véganisme ait quand même une part de cruauté, partout dans le monde – parce qu’il faut bien faire pousser des plantes, ce qui fait des victimes chez les animaux au cours du processus – il est important de savoir que l’élevage industriel est bien plus dangereux, pas seulement parce que ses travailleurs sont souvent traumatisés et détruits par leur travail intense, mais aussi parce qu’un kilo de boeuf nécessite 13 % d’énergies fossiles en plus, et quinze fois plus d’eau, que la producton d’un kilo de soja.

Si vous ne vous sentez pas particulièrement connecté à votre environnement, peut-être vous sentez-vous proche des animaux. Choisir de devenir végan, et se passer de produits animaliers, permet à chaque fois d’épargner des vies animales.

Si vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez regarder la vidéo ci-dessous (en anglais).

Source : Live Kindly

Via : chercheursdeverites

Comments

comments

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE