Et moi qui croyais qu’un complotiste, c’était celui qui fomentait en douce des complots.  Nous ne sommes pas dépositaires de la vérité, puisque nous nous employons à la chercher, ce qui est une gageure, vu les forces en présence. Les attaques sont nombreuses, la riposte quasi inexistante, nous ne pouvons pas lutter contre les médias subventionnés avec nos impôts, qui se font un plaisir de trouver des trous, là où nous n’avons jamais affirmé, qu’il n’y en avait aucun.

Nous sommes considérés comme média alternatif mais aussi, comme diffuseurs d’ « infaux » ce qui, vu les « sources officielles » que sont ces médias, les met forcément en cause, puisque nous les relayons.

Je passe sur les assimilations à des mouvements dont nous pouvons relayer, sans être partie prenante et, au nom de la liberté d’expression, les thèses qui n’engagent qu’eux, pour les soumettre au débat démocratique, qu’il serait séant de la part de nos détracteurs d’analyser au lieu de condamner.
Pour autant que ces esprits formatés, soient encore capables d’avoir une faculté de raisonnement « gratuite » qui profite à tous, au lieu d’empoisonner l’esprit critique des gens en les culpabilisant de ne pas penser comme « la machine » leur suggère de le faire.

Notre façon de voir n’est pas subversive, elle le devient par les preuves de manipulation de masse que seuls, les affidés à ce système très lucratif, fait de camouflages, d’enrichissements obscurs et de détournements en tous genres, nous imposent.  Avec des attaques ciblées et génératrices de mauvais points, en fonction de critères imposés par la soi-disant bien-pensance mais surtout, pensée unique.  C’est ce que l’on constate avec la soumission et le léchage de bottes des collabos du système. « je dénonce donc j’existe« , qui se prennent une volée de bois vert chaque fois, mais qui avec masochisme en redemandent.

Il y en a, qui s’emploient toute honte bue, à discréditer les manants, sans dents et autres sans parole, qui se posent les questions essentielles sur leur devenir, en les mettant dans des cases avec partialité, sans chercher plus loin que le dérangement qu’ils sont susceptibles de générer par leurs questionnements. Ont-ils peur que cela se transforme en révolte, dont ces collabos feraient les frais ?

Nous sommes des récepteurs et diffuseurs d’informations, pas des générateurs. La vision tronquée, qui voudrait que nous soyons incapables de voir ce que nous avons sous les yeux, en nous assimilant à ceux qui profèrent des thèses dites « complotistes », (on passe sur les zitis et autres reptiliens) est un prétexte fallacieux puisque, tous ceux de plus en plus nombreux qui contestent, sont étiquetés complotistes. On pourrait rétorquer aux faiseurs d’opinion que, quand ils cesseront eux, de comploter contre le peuple, on pourrait réviser notre jugement. La matrice nous a jugés incapables de raisonner en hommes et femmes libres que nous sommes ou pensons être, rien que cet étiquetage, devrait nous inciter à nous interroger et à réagir.

Nous avons le choix, nous soumettre ou nous démettre, accepter que l’on nous impose la vision marchande qui est, de servir à l’enrichissement d’une poignée de « rapetout », qui ont eu le temps et l’argent pour asseoir leur emprise sur tout ce qui est monnayable et, qui ont engendré une nouvelle espèce de décérébrés, accrocs à toutes les nouveautés, que sont les « excellents consommateurs boulimiques », alors que les ressources s’amenuisent, que la planète est détruite à petit feu. On peut aussi, tout rejeter en bloc.

Sommes-nous capables de nous prendre en main et de forger notre avenir? Avons-nous besoin de « beaux parleurs », prompts à trahir leur parole sitôt le blanc-seing donné pour agir à notre place? (C’est à ça que sert le vote, donner l’illusion d’un choix).

Nous avons ici des esprits ouverts au débat, qui n’ont de cesse de lier leurs propos à des liens intéressants, pour peu qu’ils soient consultés. Je constate que nous ne sommes pas seuls. Il y a des milliers de mécontents qui au lieu de blablater feraient bien de s’unir.

Je n’ai pas relayé les vomissures mises en ligne par un certain  « adrien machinchose » élu ps, un parti moribond pour qui c’est le chant du cygne,  pourquoi? Je pense qu’il est inutile de faire dans la victimisation, j’ai confiance en l’humain responsable, capable de penser par lui-même, parce que ce que nous vivons actuellement, est la conséquence de la politique nauséabonde, faite « d’aplaventrisme »,  de renoncements, d’excuses, de culpabilisation, de collusions et de trahisons en tous genres, qu’on nous a imposé depuis des décennies.

Cette même politique qui, dans pas longtemps, va emmener aux urnes des électeurs croyant encore en la providence. Qui que soit la personne qui sera désignée, tant que le peuple déléguera le pouvoir à des professionnels de la politique, royalement payés, loin de savoir ce qu’est le vrai travail, se lever le matin, affronter la chaleur ou le froid, pour un salaire dérisoire, rogné par les taxes et impôts, qui approuveront encore et encore des lois iniques, qui ne profitent qu’à ceux qui les écrivent et les votent, le système actuel perdurera. Les électeurs élisent leurs maîtres fainéants, ils n’ont pas encore compris que leur choix les lie à ce et ceux qu’ils rejettent.

Il y a eu; un roi, sa cour et les gueux, taillables et corvéables.

Nous avons un président, ses ministres et les sans dents, tout aussi taillables et corvéables. Ce qu’ils donnent d’une main, est repris de l’autre.

Belle évolution dans la stagnation, même avec l’illusion du mieux vivre, qui n’est pas le bien vivre que nous aimerions.

Nous ne sommes ni journalistes, ni écrivains. Simples blogueurs exaspérés par tous ces menteurs, profiteurs, voleurs, tricheurs, traîtres, pantins, médiatisés à outrance pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes, qui nous posons des questions et tentons, de faire se questionner les esprits libres et encore un peu indépendants. Le grand mot pour qualifier nos questions sans réponses, COMPLOTISTES! Venant de ceux qui complotent CONTRE le peuple qui n’est plus souverain, qui n’a plus d’autres choix que de boire à la fontaine du mensonge, c’est très fort!

Visiteurs ou utilisateurs d’un site politiquement incorrect, montrant du doigt, les magouilles mises en évidence par les médias officiels avec sources, interrogateurs sur les mystères du passé, pas forcément avaleurs des thèses proclamées. Nous revendiquons le droit de penser autrement.

Haro! sur les inconditionnels de la pensée unique, bienvenus aux empêcheurs de magouiller en rond et que le chemin de la vraie vie, soit le chemin de croix des détracteurs et perturbateurs de notre quotidien, nous sommes en première ligne pour faire le constat de leur malfaisance et ça, outre le fait que ça nous coûte, nous sommes des millions à le subir, bridés par leurs lois esclavagistes, soi-disant  sécuritaires et « protectrices » qui n’empêchent rien, sauf de pigeonner un peu plus le citoyen/usager. Il serait de bon aloi puisque inscrit dans la constitution, qu’avant tout changement de celle ci, LE PEUPLE SOIT CONSULTÉ.. Tu peux te brosser manant, tu leur a donné le droit d’agir et de penser à ta place! Tu as oublié ta force, tu accepte tout la tête basse, écrasé par les injustices, livré à la peur du lendemain. Jusqu’à quand?

NOUS, PAR NOUS, POUR NOUS.

 

Vialesmoutonsenrages
PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE