Les États-Unis et l’Arabie saoudite ont signé ce samedi une série d’accords historique d’une valeur dépassant les 380 milliards de dollars, rapporte Le Parisien.
La journée a été prolifique pour Donald Trump. À peine arrivé à Riyad, en Arabie saoudite, pour son premier voyage à l’étranger, le président des États-Unis a apposé sa signature à côté de celle du roi saoudien Salmane sur une longue suite d’accords pour le moins juteux : “La valeur des investissements dépasse les 380 milliards de dollars”, a annoncé Adel al-Joubeir, le ministre des Affaires étrangères saoudien.”
Pourtant, avant de prendre ses fonctions, Trump a identifié l’Arabie saoudite comme étant le «plus grand bailleur de fonds au monde du terrorisme». Il a écrit ces commentaires dans son livre de 2011: «Time to Get Tough: Make America Great Again!.
“L’Arabie saoudite se sert de nos pétro dollars, notre propre argent, pour financer les terroristes qui cherchent à détruire notre peuple alors que les Saoudiens comptent sur nous pour les protéger”, a déclaré Trump. Ses attaques contre la nation arabe ont continué pendant sa campagne présidentielle.
“The Intercept” a noté jeudi que deux fois en une seule journée, Trump a déclaré que l’Arabie saoudite était derrière les attentats du 11 septembre. Il a demandé aux invités de “Fox and Friends” le 17 février 2016, “Qui a fait sauter le World Trade Center?”
“Ce ne sont pas les Irakiens, ce sont les saoudiens: regardez l’Arabie saoudite, ouvrez les documents”, poursuit Trump.
Trump remporte inconstestablement la palme d’or toute catégorie confondue de l’hypocrite et la girouette de l’année.

 

Comments

comments