Une cache d’armes découverte dans un bois de Washington quelques jours avant l’inauguration de Trump

Une cache d’arme retrouvée à Washington 15 jours avant l’investiture de Trump, cela sonne un peu comme les méthodes Stay Behind. On peine à y croire d’ailleurs. L’information s’est faite très discrète en début de mois. Pourtant, cela provient d’Associated Press. ABC News en a parlé puis a censuré son article (voir l’archive). On en trouve encore une bribe sur le média local Fox6. Comment une telle découverte est-elle possible en pleine capitale américaine et à quelques jours de l’investiture de Trump et comment se fait-il que les médias, si prompts à relayer ce genre d’informations habituellement, n’y ont prêté aucune attention?
Une dame qui était dehors pour une promenade est tombée sur quelques armes à feu cachées dans un étui de violon dans les bois près du canal de C&O le long de la rivière Potomac à Washington, DC. Après que la police ai été appelée, d’autres de caches d’armes ont été trouvées, y compris des fusils à canon longs, des pistolets, et des munitions dans des seaux et des sacs à ordures nichés dans une zone de bois où les randonneurs ne la fréquente en principe pas.
« A ce stade, nous ne savons pas comment ces armes sont arrivées là, pourquoi ils sont ici ou quand ils sont arrivés ici », a déclaré le porte-parole de la police, le Sgt. Anna Rose à ABC News.
Ce n’est peut-être rien, mais cela apparait comme un autre drapeau rouge.
Ce qui est clair à ce stade, est que le jour de l’inauguration est seulement dans quatre jours et les gens sont remontés comme s’ils pensaient que ce sera le film American Nightmare.
La gauche radicale menace de faire des émeutes comme cette nation n’en a jamais vu dans les temps modernes. L’organisation de manifestations pour « Arrêter ça !  » sera faite non seulement autour de la ville ou le pays, mais dans le monde, avec des manifestants anti-Trump tenant des conférences de presse pour dire qu’ils ne sont pas favorables à une transition pacifique du pouvoir.
Dans une manœuvre sans précédent, l’un des meilleurs planificateurs de sécurité pour les inaugurations et chef de la garde nationale de DC, a reçu la demande de démissionner immédiatement une minute après que Trump ait prêté serment et en plein milieu de la cérémonie. Est-ce que cela s’est déjà produit avant ? Le major général lui-même a dit que c’était « très inhabituel » et il n’a pas été donné de raison pour son départ soudain.
Peu importe ce qui se prépare, cela est déjà en train de devenir une des transitions les plus bizarres du pouvoir probablement dans l’histoire de la nation.
Peut-être que ces caches d’armes trouvées dans DC ne sont rien, mais quand vous les ajouter sur la pile de drapeaux rouges qui flottent autour de cette inauguration, il est difficile de ne pas se demander si quelque chose de mauvais n’est pas sur le point de se produire vendredi.
Viasott
Sourcethedailysheeple
PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE