in

Urgences : « On va dans le mur », dit le président de Samu-Urgences

On ne doit pas mettre la vie des patients en danger par des actions qu’on peut comprendre mais qu’on ne peut pas forcément excuser. » Alors que les urgentistes de l’hôpital parisien Lariboisière se sont mis en arrêt maladie cette nuit afin de protester contre leurs conditions de travail, François Braun, président de Urgences-Samu de France, soutient ces collègues, sur RTL, mais prend ses distances face au mode d’action.

S’il dit comprendre ses collègues « au bout du rouleau », le médecin juge « vraiment difficile » d’accepter cette action, qu’il juge être « une mise en danger des patients et une surcharge pour les autres services ». 65 services d’urgences, sur les 750 que comptent la France, sont en grève.

François Braun explique que les services d’urgences n’auront pas « les moyens de faire face » à l’afflux de patients cet été, entre « les fermetures de lits de médecine pour donner des vacances au personnel » et « les médecins traitants qui comme tous les ans vont partir en vacances en même temps sans assurer la continuité des soins ». Plus largement, il estime que la situation quotidienne des hôpitaux est catastrophique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Loading…

0

Comments

comments

En France c’est 450€ d’amende si un maraîcher vend des fruits et légumes en dehors du catalogue officiel

En Suède, la puce sous la peau entre dans le quotidien