D’après un rapport du Conseil de sécurité (SC) russe, il semble que l’ouragan Harvey, historique et catastrophique, qui fait actuellement d’énormes ravages au Texas et en Louisiane, aurait été causé par l’usage «conscient et délibéré» d’un terrifiant nouveau dispositif de modification environnementale (ENMOD), développé par la société russeRostec , et dont l’utilisation a été approuvée par la Présidente du Conseil de la Fédération Valentina Matviyenko, en rétorsion à la tempête de feu dévastateur de la semaine dernière déclenchée à Rostov-sur-Don par des «agents américains criminels». 

1462

L’ouragan Harvey, renforcé par l’ENMOD, inflige des dégâts catastrophiques à la quatrième plus grande ville d’Amérique, Houston, au Texas

1462-1

Selon ce rapport [et, comme nous l’avons signalé dans notre article du 14 août intitulé « Une arme météo russe déclenche les tempêtes du siècle sur Moscou, Berlin et Paris« , le Conseil de sécurité russe a été le théâtre d’un «vigoureux débat» entre la présidente Matviyenko et le ministre de la Défense Sergei Shoïgou concernant un nouveau dispositif ENMOD inventé par Rostec qui est si puissant qu’il est capable d’induire un front de pluie massif en 30 minutes.

Le ministre de la Défense Shoïgou préconise de mettre « cette arme » sous la «protection totale et exclusive» du Ministère de la Défense, en exprimant ses craintes que son utilisation (hors du territoire de la Fédération) puisse être considéré comme un crime de guerre.

Les préoccupations et les inquiétudes M. Shoïgou font suite au test du 29 mai de Rostec sur la région de Moscou qui a provoqué la tempête la plus puissante et la plus meurtrière dans cette ville depuis 150 ans, avec le renversement de centaines d’arbres, les inondations massives et les décès de 16 citoyens.

Ce test a été rapidement suivi par une autre utilisation expérimentale par deux vols commerciaux d’Aeroflot : le premier vers l’aéroport de Berlin Schönefeld (Berlin, Allemagne) le 29 juin, et le second vers l’aéroport Charles de Gaulle (Paris, France) le 9 juillet. Exactement comme cela s’est produit à Moscou le 29 mai, lorsque ce puissant appareil ENMOD a été déclenché le 29 juin sur Berlin, il a causé la pluie la plus lourde depuis un siècle. Cela s’est également produit à Paris quand il était déclenché sur cette ville, le 9 juillet, et a causé la plus grande quantité de pluie jamais enregistrée en si peu de temps dans toute son histoire.

wfwf3

 
Les inondations historiques du 9 juillet 2017 après le déploiement du dispositif russe ENMOD

Houston vit sûrement l’une des pires catastrophes naturelles de son histoire. La ville texane subit depuis vendredi les vents violents et pluies torrentielles de l’ouragan Harvey, le plus puissant ayant frappé le Texas depuis plus de cinquante ans. L’équivalent d’une année de précipitations devrait tomber d’ici mercredi sur la quatrième métropole des États-Unis. Pour de nombreux experts, les prévisions sont sans appel : il faudra plusieurs années et d’énormes fonds pour permettre à la ville de s’en remettre.

Kevin Simmons, économiste spécialiste de l’évaluation des catastrophes naturelles à l’université d’Austin, a estimé que le montant des dégâts provoqués par l’ouragan Harvey devrait s’élever à 325 milliards de dollars (271 milliards d’euros) pour Houston et sa banlieue, sachant que le produit intérieur brut annuel de la métropole est de 471 milliards de dollars. «Ce sera plus que pour Katrina[ouragan qui a dévasté la Nouvelle-Orléans en août 2005, ndlr]», a-t-il assuré au site PropublicaUne étude du cabinet CoreLogic estime aussi que 200.000 maisons au Texas sont menacées, pour lesquelles les coûts de reconstruction devraient être portés à presque 40 milliards de dollars. Cela soulève également des inquiétudes quant à l’économie entière de l’économie américaine.

Le 21 août, les experts scientifiques de Rostec ont présenté à la présidente Matviyenko une demande pour effectuer un autre test de leur dispositif ENMOD sur  Cuba en utilisant les deux avions Aeroflot «modifiés» qu’ils avaient utilisés au cours de leurs «essais» de Berlin et de Paris,  et dont l’objectif déclaré était de libérer cette nation insulaire des Caraïbes de sa « sécheresse catastrophique du siècle ».

La présidente Matviyenko a approuvé le test de Rostec sur leur appareil ENMOD sur Cuba, car le «document de demande» contenait une évaluation métrologique détaillée indiquant que son utilisation provoquerait un front tropical affaibli sur la côte ouest de Cuba, mais cela a été repoussé vers Cuba par deux puissants systèmes à haute pression sur les États-Unis appelés «fronts de blocage».

Le 23 août, Rostec a déployé deux appareils ENMOD de leur avion Aeroflot modifié à l’intérieur de ce front tropical affaibli de la côte ouest de Cuba depuis leurs vols vers la Havane et venant de Bruxelles (Belgique) et de Dublin (Irlande). Dès que ces dispositifs ENMOD furent déployés, et exactement comme cela s’est produit à Moscou, à Berlin et à Paris, cette petite onde tropicale a explosé en une «tempête de proportions féroces» (et que les «fronts de blocage» ne pouvaient pas produire) envoyant l’ouragan Harvey vers l’État du Texas.

hhff5

L’ouragan Harvey dévaste l’industrie du pétrole au Texas.

Maintenant, l’incroyable ouragan Harvey renforcé d’ENMOD, est en train de revenir vers le  Golfe du Mexique, où il régénérera sa force, après avoir déjà déversé 1,27 mètres (50 pouces) de pluie, et beaucoup de personnes, au sein du Conseil de sécurité russe, se demandent maintenant à quelles représailles la Russie va-t-elle faire face de part des États-Unis.

Ces questions ont d’abord été soulevées dans le Conseil de la Sécurité d’hier, après que le ministre de la Défense, Shoïgou, a accusé la présidente Matviyenko d’avoir délibérément utilisé ce dispositif ENMOD pour attaquer les États-Unis en représailles contre les Américains qui ont causé les incendies catastrophiques à Rostov-on-Don la semaine dernière.

À la fin de la réunion du Conseil de sécurité d’hier, le président Poutine  a ordonné une enquête complète.

hhff6

 
Des incendies massifs frappent Rostov-sur-Don le 21 août 2017

2-MILLIONAIREScommerce

Présenté au président Poutine lors de la réunion du Conseil de sécurité d’aujourd’hui, le rapport initial sur les incendies de Rostov-on-Don, déclare qu’ils ont commencé le 21 août et ont duré jusqu’au lendemain, causant  la destruction de près de 120 bâtiments. L’enquête qui a été ouverte en vertu de l’article 167 du Code pénal [destruction intentionnelle ou dommages matériels, y compris commis par hooliganisme, par incendie criminel, explosion ou autre méthode généralement dangereuse] allègue que le démarrage des incendies a été fait par les agents immobiliers travaillant pour une «compagnie coquille vide» appartenant en partie à un Américain appelé Tony Podesta, qui est, par ailleurs, impliqué dans le réseau pédocriminel PizzaGate [Voir : USA. #Pizzagate – le dévoilement d’un réseau pédocriminel élitiste ?°.

Or, Tony Podesta  est le frère de John Podesta,  président de la campagne présidentielle 2016 d’Hillary Clinton. Il est connu comme un super-lobbyiste du Parti démocrate. Il a été  payé 200.000 $ l’année dernière par la plus grande banque de Russie (Sberbank) pour les représenter et qui a récolté en Russie des millions de dollars pour la campagne présidentielle 2016 d’Hillary Clinton.

Les incendies provoqués par les agents de Tony Podesta ont pour but de détruire toutes les preuves qui le relient à la Russie,  est dû à la société dont il est propriétaire avec son frère John Podesta (connu sous le nom de Podesta Group) avec des assignations de grand jury qui ont été publiées la semaine dernière par le procureur spécial Robert Mueller qui les enquête sur leurs liens avec la Russie – et cela a également permis à Tony Podesta de s’inscrire au gouvernement américain la semaine dernière comme «agent étranger» de la Russie – et que, selon la loi américaine, il était requis de faire l’année dernière.

Ce rapport conclut en notant que le Conseil de sécurité continuera d’enquêter sur les problèmes entourant le redoutable dispositif ENMOD de Rostec et son déploiement près de Cuba, mais pour le moment, il n’a pas décidé de le placer sous le «contrôle total» du Ministère de la Défense, qui a étiqueté cet appareil ENMOD comme une « arme de destruction massive ».

Pour en savoir plus, Cliquez ICI

VIA : numidia-liberum

Comments

comments

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE