William Kamkwamba

 

Malawi_William-Kamkwamba1

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce jeune et talentueux inventeur africain est né en 1987 au Malawi, sa patrie, dans un village appelé Masitala ; un hameau dans le district de Kasungu. À 14 ans (en 2001) il a construit un moulin à vent avec des objets de récupération. Son rêve qui s’est réalisé entretemps était d’apporter de l’électricité et de l’eau courante dans son village.

Son histoire est racontée dans le livre, The Boy Who Harnessed the Wind, qu’il a écrit en collaboration avec le journaliste Bryan Mealer.

William Kamkwamba a été contraint d’arrêter ses études parce que ses parents qui sont des agriculteurs ne pouvaient pas payer les frais de scolarité de 80 $ suite à une sécheresse au Malawi. Sans se décourager, le jeune garçon a décidé d’apprendre par lui-même. Il est allé à la bibliothèque locale financée par USAID. Il s’est alors rendu compte qu’il était fasciné par la science.

Un jour il a trouvé un livre dans lequel il a vu la photo d’un moulin à vent et s’est rendu compte que l’éolienne pouvait produire de l’électricité et aider à pomper de l’eau. Il s’est dit que ce dispositif pourrait être une défense contre la faim dans son village. Il a alors décidé qu’il pouvait aussi en construire un en regardant tout simplement les figures et les photos parce que le livre n’expliquait pas comment construire des moulins à vent. Il a réussi par lui-même à comprendre comment en faire un.
Il a fabriqué une turbine à partir des pièces de rechange d’un vélo, de l’hélice de ventilateur d’un tracteur et d’un vieil absorbeur de choc. Il a ensuite fabriqué les pales de l’éolienne à partir de tuyaux en plastique aplatis par chauffage. Il a parfois eu quelques chocs électriques en montant sur l’éolienne. L’éolienne qu’il a construite mesure 5 mètres (16 pieds) de hauteur et la tour en bois est fabriquée avec l’eucalyptus.

William a construit une autre éolienne, « The Green Machine », qui est utilisée pour activer une pompe à eau afin d’irriguer les champs de sa famille. Depuis lors, la vie de ce jeune malawite qui n’avait jamais quitté son village a changé, au point de recevoir des éloges de l’ancien vice-président américain et prix Nobel Al Gore parmi tant d’autres. Il est invité à de prestigieuses conférences technologiques et même le Wall Street Journal a écrit un article sur lui.

William_Kamkwambas_old_windmill

Il bénéficie d’une bourse qui lui a permis d’intégrer une école l’élite africaine, la African Leadership Academy, basée à Johannesburg, Afrique du Sud. Il souhaite poursuivre ses études aux États-Unis, et un de ses rêves est de posséder sa propre entreprise de fabrication d’éolienne et de transférer ses connaissances à d’autres Africains. Seuls de vrais rêves profondément enracinés dans le cœur et l’esprit de quelqu’un finissent par se réaliser.

Source 

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE