20.000 satellites pour le lancement de la 5G envoyant des faisceaux focalisés de rayonnement hyperfréquence intense au-dessus de toute la Terre

L’attention du public s’est concentrée sur les plans des entreprises de télécommunications d’installer des millions de petites tours de téléphonie cellulaire sur les poteaux électriques, les bâtiments publics et les écoles, les abribus, les parcs publics et partout où ils le souhaitent dans les parcs nationaux et sur les terrains appartenant à l’État.

Dans les communautés urbaines locales, il y aurait une tour de téléphonie cellulaire tous les 1500 metres environ le long de chaque rue.

Bien que ces petits pylônes puissent sembler si mauvais du point de vue de l’exposition constante aux radiofréquences (RF) à proximité de la source, une perspective peut-être encore plus alarmante sera le rayonnement de micro-ondes de longueur millimétrique à la terre par des milliers de nouveaux satellites de communication.

Le 29 mars 2018, la FCC a autorisé SpaceX à lancer 4 425 satellites en orbite basse autour de la Terre. [1]

Le nombre total de satellites qui devraient être mis en orbite basse et haute par plusieurs sociétés sera de 20 000 satellites. [1]

La 5G utilisera des antennes réseau phasées pour filmer des faisceaux de rayonnement sur des téléphones cellulaires.

Ces satellites utiliseront le même type d’antennes à réseau phasé que les systèmes 5G au sol.

Cela signifie qu’ils enverront des faisceaux de rayonnement hyperfréquences intenses et étroitement focalisés à chaque appareil 5G spécifique qui se trouve sur la Terre et que chaque appareil enverra un faisceau de rayonnement vers le satellite. [2]

Les générations précédentes de communications cellulaires RF utilisaient de grandes antennes pour envoyer une couverture de rayonnement dans toutes les directions. Les fréquences basses qu’ils utilisaient et la large distribution des micro-ondes limitaient le nombre d’appareils cellulaires qui pouvaient être connectés par l’intermédiaire d’une grande tour individuelle.

La longueur beaucoup plus courte des micro-ondes utilisées pour la 5G permettra d’utiliser de petites antennes à réseau phasé pour envoyer et recevoir des signaux.

Les antennes à réseau phasé se composent de grappes de centaines d’antennes minuscules qui travaillent ensemble pour tirer un rayon d’énergie sur une cible, tout comme une balle. Un groupe de ces minuscules antennes peut être arrangé dans une matrice de 10cm par 10cm.

Les rayons des micro-ondes qu’ils produisent seront assez puissants pour traverser les murs et les corps humains. S’ils n’étaient pas assez forts pour le faire, tous les utilisateurs d’un smartphone 5G devraient se tenir à l’extérieur lorsqu’ils utilisent ces appareils. [2]

Chaque produit 5G sera également doté d’antennes à réseaux phasés multiples qui seront utilisées pour créer un puissant faisceau de rayonnement vers les dispositifs 5G montés sur des poteaux électriques ou vers un satellite spécifique dans l’espace.

Ces faisceaux de rayonnement devront également être assez forts pour traverser les murs et la chair humaine, comme une main ou une tête, pour atteindre la destination prévue. [2]

Cela signifie que si vous vous trouvez dans un endroit surpeuplé, comme un aéroport ou un train, il y aura des centaines, voire des milliers, de faisceaux invisibles de rayonnement qui traverseront l’environnement à la vitesse de la lumière.

Au fur et à mesure que les gens se déplacent dans cet environnement, leur corps sera pénétré par de nombreux faisceaux de rayonnement lorsqu’ils marcheront ou lorsque d’autres personnes marcheront autour d’eux avec leur smartphone 5G. [2]

Les téléphones 5G seront beaucoup plus puissants que les téléphones précédents

La puissance apparente rayonnée des antennes phasées 5G des téléphones sera 10 fois supérieure à celle des téléphones 4G.

Personne ne sera à l’abri d’une exposition.

De plus, des faisceaux de micro-ondes de 5G seront reçus et transmis par de nouveaux équipements informatiques, appareils ménagers et automobiles.

Les équipements fixes tels que les hubs Wi-Fi dans les foyers et les bureaux pourront utiliser des faisceaux de micro-ondes 15 fois plus puissants (300 watts) que les signaux des téléphones 5G ou 150 fois plus puissants que les téléphones 4G. [2]

Pourquoi la 5G est-elle beaucoup plus dangereuse que les systèmes de communication par micro-ondes précédents ?

Arthur Firstenberg, auteur, chercheur et défenseur de la limitation de l’exposition aux radiofréquences provenant de l’environnement, explique l’analyse du rayonnement 5G qui a été publiée dans Microwave News en 2002. Il a déclaré :

Lorsqu’un champ électromagnétique ordinaire pénètre dans le corps, il provoque le déplacement des charges et la circulation des courants.

Mais lorsque des impulsions électromagnétiques extrêmement courtes pénètrent dans le corps [5G], quelque chose d’autre se produit : les charges mobiles elles-mêmes deviennent de petites antennes qui réémettent le champ électromagnétique et l’envoient plus profondément dans le corps.

Ces ondes rayonnées de nouveau sont appelées précurseurs de Brillouin.

Ils deviennent significatifs lorsque la puissance ou la phase des ondes change assez rapidement.

La 5G répondra probablement aux deux exigences. Cela signifie que l’assurance qui nous est donnée – que ces ondes millimétriques sont trop courtes pour pénétrer loin dans le corps – n’est pas vraie. [2]

Les satellites 5G rempliront le ciel

Ce sont ces sociétés qui ont les plus grands projets de déploiement de satellites :

SpaceX : 12 000 satellites
OneWeb : 4 560 satellites
Boeing : 2 956 satellites
Spire Global : 972 satellites

Arthur Firstenberg décrit les plans des entreprises qui veulent utiliser la technologie 5G. Il déclare :

Honeywell a déjà signé un protocole d’accord pour devenir le premier grand client de OneWeb, qui prévoit de fournir des services Wi-Fi haute vitesse sur les avions d’affaires, commerciaux et militaires dans le monde entier.

SpaceX aimerait fournir l’équivalent de 5G à chaque personne sur la planète. [3]

Mise en œuvre de la 5G au sol

Des systèmes 5G au sol sont déjà en cours d’implémentation dans des dizaines de grandes villes à l’heure actuelle. Des centaines d’autres villes sont en train d’approuver les plans, ce qui permettra leur mise en œuvre en 2019 et au-delà.

Comme je l’ai expliqué dans mes articles précédents, les villes n’ont pas le droit de “dire non” à la 5G. Les règlements de la FCC empêchent les villes de s’y opposer pour des raisons de santé – elles ne peuvent parler que des questions d’esthétique et des aspects pratiques de l’emplacement de l’équipement.

Ils sont tenus de “dire oui”, et ils ont intérêt à le faire rapidement, sinon les entreprises de télécommunications les menaceront de poursuites judiciaires pour entrave à leurs plans.

 

Mise en œuvre de la 5G par satellite

Les deux premiers satellites d’essai 5G ont été lancés par SpaceX en février 2018. Des centaines d’autres satellites devraient être lancés en 2019. L’ensemble des 20 000 satellites pourrait être mis en orbite au cours des deux prochaines années.

Pour mettre cela en perspective, en septembre 2017, il y avait 1 738 satellites opérationnels en orbite autour de la Terre. Cela signifie que le nombre de satellites sera 11 fois plus élevé que le nombre actuel. [4]

Catastrophe environnementale causée par les fusées utilisées pour le lancement des satellites

Le carburant de fusée est très destructeur pour la couche d’ozone de la Terre, qui nous protège des effets néfastes du rayonnement solaire. En 2017, il y a eu 90 tentatives de lancement de fusées dans le monde. [5]

Les fusées qui utilisent du combustible solide produisent un appauvrissement massif de la couche d’ozone. Alors que les fusées utilisant du kérosène liquide comme carburant détruisent moins d’ozone, elles libèrent des quantités massives de suie noire de carbone dans l’air, surtout à haute altitude.

Si le nombre annuel de lancements de fusées augmente de 10 fois ou plus, ce qui est probablement le cas selon les plans de ces sociétés, les modèles informatiques suggèrent que la combinaison de l’appauvrissement de la couche d’ozone et du rejet de suie noire pourrait produire un effet de réchauffement de 3 degrés sur l’Antarctique et réduire de 4 % l’ozone dans l’atmosphère mondiale. [3]

Même s’il sera possible pour une seule fusée de mettre en orbite plusieurs satellites, on parle encore de dommages environnementaux 10 à 20 fois plus importants que ceux qui sont produits aujourd’hui. [3]

Les satellites 5G ont une durée de vie relativement courte, peut-être seulement 5 ans, ce qui signifie qu’il y aura un nombre élevé de lancements de fusées, non seulement dans les prochaines années, mais chaque année dans un avenir prévisible. [3]

Le carburant de fusée à base de mercure pourrait propager des neurotoxines sur la Terre

Aussi mauvais que soient les combustibles liquides et solides pour l’environnement, Apollo Fusion développe actuellement un système de propulsion à base de mercure pour le lancement de fusées.

Ces moteurs de fusée à propulsion ionique utilisent des aimants puissants pour repousser les petites particules chargées à grande vitesse, ce qui génère de la poussée. La NASA a expérimenté la propulsion par ions mercure dans les années 1960, mais a abandonné la recherche.

Le mercure est une neurotoxine extrêmement forte, nuisible à toutes les formes de vie, en particulier aux humains.

Les risques d’une catastrophe environnementale sont monumentaux, car s’il y avait un dysfonctionnement et qu’un de ces moteurs explosait, du mercure hautement toxique se répandrait dans l’atmosphère et sur la Terre. [6]

Tous les discours des sociétés de télécommunications sur le fait que la 5G est la panacée pour la protection de l’environnement et la conservation de l’énergie sont tout à fait ridicules quand on pense aux dommages environnementaux qui seront causés par les moteurs fusées qu’elles choisissent d’utiliser pour le lancement de leurs satellites.

Les débris spatiaux vont polluer la Terre

Chaque satellite aura la taille d’un petit réfrigérateur et pèsera environ 880 livres. [4]

Avec une espérance de vie de seulement 5 ans [3], cela signifie qu’il y aura une quantité massive de débris spatiaux en orbite autour de la Terre.

Éventuellement, tous ces satellites tomberont sur Terre et brûleront lorsqu’ils entreront dans l’atmosphère terrestre.

Toutes les matières dangereuses contenues dans les satellites seront libérées dans l’air et flotteront jusqu’au sol sous forme de poussière ou de gouttelettes de pluie.

Les entreprises de télécommunications créent un désastre mondial au nom du progrès technologique.

La 5G est présenté comme étant la prochaine grande merveille dans le plan de faire progresser la technologie pour créer des villes intelligentes où tout et tout le monde est instantanément connecté en temps réel, sans retards ni signaux perdus.

Bien sûr, il y aura quelques coûts.

Tout le monde sera irradié par des rayonnements de taille millimétrique, non ionisants, 24 heures sur 24, avec des effets sur la santé totalement inconnus.

Les études conçues pour étudier les dommages causés par les systèmes 5G seront achevées de nombreuses années après que les systèmes 5G au sol et dans l’espace auront été pleinement mis en œuvre.

À ce stade, il est très peu probable que les entreprises de télécommunications démantèlent leurs systèmes même s’il est démontré que leur technologie cause le cancer et d’autres maladies. Ils nieraient simplement les risques.

Ils nous diront que la science a été établie il y a des décennies. Ils nous diront que les preuves reliant la 5G au cancer et à d’autres maladies ne sont qu’une théorie de conspiration à laquelle seuls quelques fous croient.

Des millions de personnes souffriront de radioexposition avec des symptômes tels que maux de tête, faiblesse, brouillard cérébral, difficulté à apprendre et à raisonner, douleurs thoraciques et de nombreux autres symptômes qui déroutent la plupart des médecins conventionnels.

Il n’y a nulle part où se cacher du rayonnement 5G

Aujourd’hui, il est possible de vivre dans un endroit où les niveaux d’exposition aux micro-ondes sont réduits. Ceci est accompli en choisissant un espace de vie qui est loin des tours de téléphonie cellulaire.

Cependant, dans un avenir proche, peu importe où nous vivons, car la 5G nous irradiera partout où nous vivons ou travaillons.

Les villes ne peuvent pas dire non à la mise en œuvre de la 5G

La réglementation de la FCC a été structurée de telle sorte que les municipalités locales ne peuvent pas empêcher les entreprises de télécommunications d’installer la 5G. Il leur est spécifiquement interdit d’essayer de retarder ou d’arrêter la mise en œuvre de la 5G pour des raisons de santé. Leur seul recours est d’essayer de rendre le système 5G terrestre un peu plus esthétique.

Sur la base de ce qui s’est passé dans tout le pays, les entreprises de télécommunications balaient les résistances locales et obtiennent l’approbation de leurs systèmes 5G en succession rapide.

Peut-on arrêter la mise en œuvre de la 5G ?

D’après ce que je peux dire, à ce stade, la seule façon d’arrêter la 5G sera d’agir au niveau du Congrès. Si suffisamment de gens soulèvent une odeur nauséabonde avec leurs représentants élus, alors peut-être que le 5G pourrait être mis en veilleuse pendant que des études sont faites pour examiner les véritables risques pour la santé.

Les investissements télécoms dans la 5G ont été massifs. Ils prévoient une mise en œuvre complète au sol et dans l’espace au cours des deux prochaines années. C’est maintenant et non après que des centaines de milliers de personnes sont tombées malades qu’il faut s’y opposer. [7]

Source : stopmensonges

Comments

0 comments