in ,

2020, ce n’est rien d’autre qu’une version légèrement revisitée du livre 1984 de George Orwell

Des drones vous surveillant et prenant votre température quand vous vous promenez, vos e-phone révélant à la multinationale Google (qui s’empressera de fournir les données au pouvoir) où vous vous trouvez, Facebook qui vous censure et n’hésite pas à vous balancer aux autorités quand vos posts ne sont pas « politiquement correct »… ne cherchez plus, 1984 c’est aujourd’hui.

Cet article de Business Insider vous le confirmera.

Des « drones pandémiques » peuvent isoler dans une foule les gens qui toussent, éternuent ou ont une température élevée, affirment leurs constructeurs – voici comment ils fonctionnent.

par Mary Meisenzahl.

La société canadienne de drones Draganfly a annoncé une collaboration pour la mise au point des « drones pandémiques » avec le Département australien de la Défense et l’Université d’Australie du Sud

Des robots et des drones sont utilisés dans le monde entier pour lutter contre le Covid-19, aussi appelé coronavirus, de la prise de température à la préparation des repas et à la désinfection des surfaces où le virus peut vivre.

Dans des démonstrations vidéo envoyées à Business Insider, les drones utilisent des systèmes de vision par ordinateur pour surveiller les températures et les fréquences cardiaques et respiratoires des gens à partir d’en haut et isoler les personnes qui éternuent ou toussent.

Voici à quoi ils ressemblent :

Les drones sont équipés de caméras et de capteurs dotés de capacités spéciales de surveillance de la santé.

Les drones sont équipés de caméras et de capteurs dotés de capacités spéciales de surveillance de la santé.

Un de ces drones peut cibler une personne pour collecter des informations sur sa fréquence cardiaque, sa température et ses conditions respiratoires.

Un de ces drones peut cibler une personne pour collecter des informations sur sa fréquence cardiaque, sa température et ses conditions respiratoires.

Il peut détecter quand une personne tousse, un symptôme du Covid-19.

Dans un communiqué, Draganfly a déclaré que ces drones seraient probablement utilisés pour des foules comme dans les centres de congrès ou les navires de croisière.

Dans un communiqué, Draganfly a déclaré que ces drones seraient probablement utilisés pour des foules comme dans les centres de congrès ou les navires de croisière.

Draganfly envisage également une utilisation possible pour la sécurité autour des frontières ou des infrastructures critiques.

Ils peuvent également être utilisés pour surveiller des populations vulnérables, comme les gens qui se rendent dans des hôpitaux où des cliniques.

Les drones sont contrôlés à distance par des opérateurs.

Les drones sont contrôlés à distance par des opérateurs.

Les drones renvoient des informations sur ce qu’ils ont découvert.

Les drones renvoient des informations sur ce qu’ils ont découvert.

Le projet dispose d’un budget initial de 1,5 million de dollars.

Le Docteur Javaan Chahl, président des sciences et technologies de la défense à l’Université de l’Australie du Sud a déclaré :

« Nous avions imaginé cette technologie utilisée dans une future expédition de secours dans un endroit lointain. Maintenant, de façon choquante, nous voyons immédiatement la nécessité de son utilisation dans notre vie quotidienne ».

L’entreprise Draganfly affirme qu’elle travaille sur la distribution et la sécurisation d’une chaîne d’approvisionnement pour la commercialisation dès que possible.

source : https://www.businessinsider.com

via http://lagazetteducitoyen.over-blog.com