Selon la garde des sceaux, la menace terroriste est « présente et toujours active ». L’une des missions essentielles du Parquet national antiterroriste (PNAT) qui va entrer en fonction le 1er juillet sera d’organiser en relation avec les services de renseignement le suivi des sortants de prison. Sur les 510 personnes actuellement détenues pour terrorisme islamiste, 254 devraient sortir d’ici la fin de 2022, détaille Nicole Belloubet.

(…) Le Monde