30% de la population indienne pense que le COVID est un mythe

S’il y a une chose que nous avons apprise de la pandémie, c’est que tout le monde a une approche légèrement différente de la façon dont il fait face aux défis.

Le Covid-19 a soulevé de nombreux sujets complexes auxquels la société et l’individu ont dû faire face et réagir. Cependant, comme le souligne Martin Armstrong de Statista, là où ces différences s’éloignent du domaine du « normal » et du compréhensible, c’est lorsque les gens rejettent complètement la réalité de la situation, affirmant que le coronavirus est un mythe – créé par « certaines forces puissantes » – et que le virus n’existe pas.

C’est la formulation utilisée dans une récente enquête de YouGov pour évaluer dans quelle mesure les populations du monde entier sont convaincues de cela.

Sur les 24 pays étudiés, c’est en Inde que la théorie du complot est la plus répandue, puisque 30 % des personnes interrogées (en milieu urbain) ont déclaré partager ce point de vue sur la pandémie.

L’Afrique du Sud, l’Indonésie et le Nigeria se sont également distingués, avec respectivement 23, 20 et 19 %.

À l’autre bout de l’échelle, c’est au Japon, en Suède, en Grande-Bretagne et au Danemark que la croyance est la moins répandue – les résultats se situent ici entre 3 et 5 %.

 

 

Poutine ordonne aux troupes Russes d’entrer dans l’est de l’Ukraine

Poutine : Les accords de Minsk n’existent plus et l’Ukraine doit être démilitarisée