in

A.Buzyn : « j’ai interdit la chloroquine parce que moins on prend des médicaments mieux c’est »

Auditionnée par la commission d’enquête sur la crise sanitaire, mardi, l’ex-ministre de la santé a insisté sur le fait qu’elle avait suffisamment préparé la France à l’épidémie.

Une audition que l’ancienne ministre de la santé, puis candidate malheureuse à la Mairie de Paris, avait méticuleusement préparée avant le second tour des élections. Pendant plus de quatre heures, cette cancérologue de formation, qui assurait le 23 janvier – alors qu’elle était encore membre du gouvernement – que la France était « extrêmement bien préparée » à l’épidémie, a été invitée à s’expliquer sur l’état de préparation du pays aux risques de pandémie.

A.Buzyn : « j’ai interdit la chloroquine parce que moins on prend des médicaments mieux c’est »