Affaire Francky Vincent : Est-ce que regarder un spectacle de Dieudonné fait de vous un antisémite?

Le chanteur guadeloupéen Francky Vincent était invité sur le plateau de Touche pas à mon poste le mardi 6 décembre 2022 sur C8, à la suite de sa nomination de chevalier des Arts et des Lettres par le ministère de la Culture. Mais il ne s’attendait certainement pas à en ressortir décoré du qualificatif d’antisémite.


L’ambiance était bon enfant, en effet l’artiste est connu pour sa bonne humeur et ses chansons coquines qui forcent le sourire… Mais pour le chroniqueur Gilles Verdez, l’heure n’était pas à la rigolade. Le journaliste extrêmement remonté, qui ira jusqu’à l’hystérie et aux larmes, a fait part de sa désapprobation de voir Francky Vincent être nommé chevalier des Arts et des Lettres. Raison évoquée : le chanteur est allé à un spectacle de l’humoriste Dieudonné et aime beaucoup l’homme. « Moi ce qui me gêne c’est votre adoration pour Dieudonné. Vous avez dit qu’il était votre idole, alors que c’est un antisémite condamné comme tel. Comment pouvez-vous dire ça ? » Francky répondra :  « Quand j’aime un artiste ou une célébrité, le reste ne me regarde pas […] moi j’aime l’artiste. Je m’arrête à l’homme, à celui qui me fait rire et ça ne va pas plus loin. » Des propos qui ne plaisent pas au journaliste qui ira jusqu’à accuser le chanteur d’antisémitisme. Valérie Bénaïm et Géraldine Maillet viendront en renfort pour enfoncer le clou.

TPMP a reçu en grande pompe Marco Mouly qui faisait partie d’une bande d’escrocs franco-israéliens dont certains se sont réfugiés en Israël afin de fuir la justice française. TPMP a également invité Eric Zemmour qui reçoit un soutien incontestable de la chaîne, malgré sa condamnation pour provocation à la haine raciale. Et que dire de Jean-Marc Morandini condamné pour « corruption de mineurs » ? Il semble qu’aller voir un spectacle de Dieudonné soit bien pire ! Jusqu’à preuve du contraire Francky Vincent n’a pas été condamné pour antisémitisme, pour escroquerie, incitation à la haine raciale ou corruption de mineurs.

Le chantage à l’antisémitisme — qui pullule sur les plateaux de télévision — voudrait que l’on s’excuse d’apprécier l’humoriste Dieudonné dont le talent est reconnu par la grande majorité des artistes. Ainsi une partie du gratin télévisuel exige que les Français ne puissent voir tel humoriste, sous peine d’être accusé d’antisémitisme, et, pour ne pas être cloué au pilori, ils devront lire tel livre, voir tel film, écouter le chanteur Patrick Bruel (son affaire d’agression sexuelle a été classée).

On notera la bonne attitude de Jean-Marie Bigard qui ne criera pas avec la meute, tout comme Benjamin Castaldi qui ne se soumet pas à cette pensée unique. Le guet-apens dont a été victime Francky Vincent qui lui vaudra d’être traité d’antisémite devant un million de spectateurs par un tribunal de journalistes — bien qu’il n’ait jamais été condamné par la Justice — montre que cette arme de l’accusation d’antisémitisme à toutes les sauces doit être combattu.

Le chroniqueur Guillaume Genton qui fait preuve de bon sens résume parfaitement la situation : « Je pense qu’on vit dans un monde où on monte les gens les uns contre les autres. On met les gens dans la sauce alors qu’ils n’ont rien demandé. Gilles je pense que Francky Vincent n’est pas antisémite et tu l’as mis dans la merde ce soir pour sa légion d’honneur.  Aujourd’hui on regarde un match de football on est homophobe, parce qu’on est allé une fois à un spectacle de Dieudonné on est antisémite. Il faut arrêter, c’est n’importe quoi ! »

Et pour répondre à la question « Est-ce que regarder un spectacle de Dieudonné fait de vous un antisémite ? » La réponse est NON vous n’êtes pas antisémite et vous avez parfaitement le droit d’aller voir un spectacle de Dieudonné. Et nous changerons d’opinion le jour où BHL sera interdit de plateau et condamné pour avoir entraîné la Libye vers un chaos qui s’est terminé avec 200 000 morts.

En attendant, place à la liberté, à l’indulgence et surtout place aux rires :

Sourcelemediaen442