Agnès Buzyn, ex-ministre de la Santé, est convoquée vendredi 10 septembre devant la Cour de justice de la République (CJR) en vue d’une possible mise en examen, a appris jeudi franceinfo de source judiciaire confirmant une information du Monde.

Il s’agit d’un interrogatoire de première comparution au terme duquel une mise en examen peut-être prononcée.  Agnès Buzyn avait démissionné de son poste de ministre de la Santé en février 2020 au tout début de l’épidémie de Covid-19, remplacée par Olivier Véran.

Cette convocation intervient dans le cadre de l’enquête menée depuis juillet 2020 sur la manière dont le gouvernement a géré l’épidémie. Outre Agnès Buzyn, l’instruction menée par la CJR vise également l’ancien Premier ministre Edouard Philippe ainsi qu’Olivier Véran.

L’ancienne ministre de la Santé, candidate malheureuse à la mairie de Paris, devenue en janvier « envoyée du directeur général pour les affaires multilatérales » à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), n’avait pas répondu à une première convocation des magistrats instructeurs de la CJR en juillet.

1 COMMENTAIRE

  1. en théorie nous devrions voir dans ls prochains mois de multiples accusations et jugements des responsable sanitaires de ce pays , président ,ministres , docteurs , et aussi journalistes diffuseurs de mensonges d’état nous ne les oublierons pas qu’ils se rassurent la justice sera endue

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici