Alex a 19 ans. La galère a commencé au divorce de ses parents, il avait 15 ans. Venu d’Orange, il est arrivé sur Montpellier en novembre dernier.

Le 9 avril, il est convoqué au tribunal. Une histoire de non-respect du port du masque. « J’ai été contrôlé alors que je l’avais », regrette-t-il. En tout, Alex a été verbalisé sept fois. « Je n’en ai reçu que trois à payer. » Au total, la facture se monte à 645 €. « Un PV a été majoré à 375€, les deux autres vont bientôt l’être. »

« Je me sens harcelé »

Rejet des mesures sanitaires, comportement antisystème ? Pas du tout. Alex plaide la faute à pas de chance. « Non, non, je me comporte bien. Et mon masque, je le porte. Après, je dis pas, sur toutes les fois où j’ai été contrôlé, peut-être que deux, trois fois, je le portais pas bien et ça m’a agacé qu’ils me verbalisent. C’est difficile de porter le masque pendant huit heures. »

Alex va plus loin. « Je commence à en avoir assez, je ne parle pas pour tous les SDF mais, moi, je me sens harcelé. » Alex a des soutiens de poids : l’élue d’opposition municipale Clothilde Ollier, « c’est une amie », et Rémi Gaillard.

Source