Selon la généticienne Alexandra Henrion-Caude, Personne ne peut vous dire exactement ce qui va se passer avec ce code génétique d’ARN messager.

« L’agent pathogène de SRAS-CoV2 c’est spike, ca veut dire que pendant un temps la protéine Spike circule sans même être neutralisé par le moindre anti-corp et c’est pour cela que depuis le début je disais mais attention, ce n’est pas un vaccin… »

« Un vaccin, c’est quand votre système immunitaire reconnait immédiatement quand il est en face d’un virus atténué. »

« Personne ne peut vous dire exactement ce qui va se passer avec ce code génétique qui est donc non seulement synthétique parce qu’il a été synthétisé, mais en plus il est synthétisé avec des lettres que le vivant ne connait pas sur un stretch entier d’ARN messager. »

« Donc voilà les petits points quand même qui sont pas négligeable parce que ca montre quoi ?, ca montre qu’on est vraiment dans une stratégie de cobaye. Excusez moi pour mon énervement, c’est parce que aujourd’hui j’ai perdu une ami de 42 ans, mère de 2 enfants qui avait été vacciné Pfizer. »

(vidéo extraite du grand débat de Kairos )