Le démantèlement de la plateforme baptisée BOYSTOWN et de deux messageries affiliées, qui existaient depuis 2019, est intervenu après une série de perquisitions effectuées mi-avril dans trois régions allemandes, a précisé dans un communiqué la police judiciaire.

Le réseau comptait « plus de 400 000 membres »

La police rapporte qu’au moment du démantèlement le réseau comptait « plus de 400 000 membres ».

« La plateforme avait une portée internationale et servait à l’échange de pornographie se rapportant aux mineurs », essentiellement des photos ou vidéos d’abus perpétrés sur des jeunes garçons. Parmi elles figuraient « des images d’abus sexuels graves sur de très jeunes enfants ».

Quatre Allemands ont été arrêtés dont un résidant au Paraguay

Trois Allemands ont été arrêtés sur le territoire national sur mandat d’arrêt du tribunal de Francfort, au terme d’une enquête de plusieurs mois d’une unité spéciale de la police allemande, sous la coordination d’Europol et la collaboration des polices néerlandaise, suédoise, australienne, américaine et canadienne.

Un quatrième Allemand, qui réside au Paraguay, a été interpellé sur place et fait l’objet d’un mandat d’arrêt international sur la base duquel il devrait être livré aux autorités allemandes.

Lire l’article…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici