oriana
in

« Alors que j’étais menottée, ils m’ont tabassée » Oriana accuse des policiers de l’avoir tabassée.

Oriana, 30 ans, affirme avoir été violemment tabassée par les policiers lors d’un contrôle d’alcoolémie après un accrochage au volant à Créteil, le 16 décembre. Elle a déposé plainte auprès de l’IGPN.

Oriana, 30 ans, dit avoir été victime de violences policières le lundi 16 décembre à Créteil (Val-de-Marne). Choquée et en colère, cette habitante de Boissy-Saint-Léger dénonce plusieurs policiers, qui se seraient acharnés sur elle à la suite d’une banale intervention sur la voie publique. Elle raconte.

« Je sortais d’une soirée avec une amie, il était environ 7h30 du matin quand on a eu un accrochage avec un camion, se souvient-elle. On est descendu pour faire un constat et comme on était alcoolisées, l’un des occupants du camion a appelé la police. »

« Ils m’ont donné des coups de pied au visage et dans le dos »

En arrivant sur place, les forces de l’ordre auraient demandé à la jeune femme de souffler dans le ballon. Ce qu’elle ne réussit pas à faire correctement. « Ils auraient dû m’emmener au poste mais au lieu de ça les policiers ont commencé à crier et à s’énerver contre moi. L’un d’eux m’a mis une balayette pour me faire tomber par terre. J’ai donné un coup de pied pour me défendre et là, ils m’ont plaquée au sol face contre terre, m’ont menottée et m’ont donné des coups de pied au visage et dans le dos. »

Laura, 27 ans,son amie originaire de Saint-Maur, confirme les dires d’Oriana et déclare elle-même avoir été victime de violences. « J’ai vu trois grands gaillards commencer à lui mettre des coups de pied, assure-t-elle. On ne voyait même plus ses yeux sous les bleus.» Elle dit avoir essayé de s’interposer et avoir été frappée «dans les côtes».

Info Loopsider – « Alors que j’étais menottée, ils m’ont tabassée » :

Des policiers de deux commissariats différents auraient refusé de prendre sa plainte. Oriana a finalement été auditionnée vendredi par L’IGPN.