« Il y a des millions de chômeurs en France.
Est-on absolument sûr qu’il y a besoin de chercher des gens à l’étranger ?
[…]
Sous couvert d’humanisme, on veut prendre les gens diplômés des pays qui ont besoin de se développer ?
C’est une grande générosité … »