Après avoir menacé la Russie de guerre économique, Bruno Le Maire regrette «un terme inapproprié»

Repris de volée mardi matin par le vice-président du Conseil de sécurité de Russie après avoir annoncé «l’effondrement de l’économie russe», le ministre de l’Economie regrette un terme qui n’aide pas à la «désescalade».

« Nous allons livrer une guerre économique et financière totale à la Russie », a-t-il prévenu.

Une déclaration qui n’est pas passée inaperçue. Notamment en Russie.

« Faites attention à votre discours, messieurs !, a tweeté quelques minutes plus tard, Dmitri Medvedev, le vice-président du Conseil de sécurité de Russie. Et n’oubliez pas que les guerres économiques dans l’histoire de l’humanité se sont souvent transformées en guerres réelles. »

Les mots de Bruno Le Maire ont-ils dépassé sa pensée? Le ministre a en tout cas tenu à rectifier ses propos.

« Nous apportons un soutien total au peuple ukrainien dans cette crise. Nous sommes déterminés à imposer des sanctions massives et efficaces contre la Russie mais nous ne sommes pas en conflit contre le peuple russe, a-t-il tenu à préciser dans une déclaration à l’AFP. Le terme de « guerre » utilisé ce matin sur France info était inapproprié et ne correspond pas à notre stratégie de désescalade. »