in

« Après la crise du Covid-19, il faut légaliser le cannabis, vite ! » une 20aine d’élus réclament la «légalisation»

«Après la crise du COVID19, il faut légaliser le cannabis, vite!», ont déclaré une 20aine de députés. La légalisation du cannabis ferait rentrer près de 3 milliards d’€ chaque année dans les caisses de l’Etat et créerait jusqu’à 80.000 emplois, estiment-ils.

Dans L’Obs, les signataires de la tribune, dont la sénatrice écologiste Esther Benbassa ou les députés LREM Sonia Krimi et Joël Giraud, mettent en avant en pleine crise « l’argument économique ». D’après leurs calculs, la légalisation « permettrait de faire rentrer chaque année dans les caisses de l’Etat entre 2 et 2,8 milliards d’euros » et de créer « entre 30 000 et 80 000 emplois, notamment dans le secteur agricole ».

L’argument sécuritaire qui démontre que la légalisation permettrait de soulager les forces de police de plus de 120 000 interpellations par an pour simple usage et de plus d’un million d’heures de travail des forces de l’ordre est largement partagé. N’oublions pas que le coût de la répression par l’appareil policier et judiciaire est estimé entre 550 et 700 millions d’euros par an.

L’argument sanitaire qui place la protection de la jeunesse au cœur des politiques de prévention est tout aussi pertinent. Légaliser, c’est maîtriser la distribution du produit, sa composition tout en permettant de développer des vraies politiques de santé publique, de prévention et d’accompagnement à destination des usagers.

L’argument social ou sociétal, enfin, qui consiste à cesser de faire de la consommation de cannabis un problème judiciaire et un problème médical sans voir la banalisation du produit, la diversité de ses consommateurs, son ancrage dans la société et ses multiples usages. Il s’agit également d’être à l’écoute des évolutions des politiques publiques sur le sujet en s’inspirant des expériences conduites à travers le monde.

Source : L’Obs