Suspension jusqu’à nouvel ordre. Les autorités sanitaires danoise et norvégienne ont arrêté par précaution l’utilisation du vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 « après des rapports de cas graves de formation de caillots sanguins chez des personnes qui ont été vaccinées avec le vaccin ». 

Selon l’Agence nationale de la Santé Danoise, on ne peut pas conclure à l’existence d’un lien entre le vaccin et les caillots sanguins ».

L’Autriche avait annoncé lundi avoir cessé d’administrer un lot de vaccins produits par le laboratoire anglo-suédois, après le décès d’une infirmière de 49 ans qui a succombé à de « graves troubles de la coagulation » quelques jours après l’avoir reçu. Quatre autres pays européens, l’Estonie, la Lituanie, la Lettonie et le Luxembourg, avaient suspendu dans la foulée les vaccinations avec des doses provenant de ce lot, livré dans 17 pays et qui comprenait un million de vaccins. Le Danemark et la Norvège ont suspendu l’usage de l’ensemble de ses vaccins AstraZeneca.

En date du 9 mars, seulement 22 cas de thromboses avaient été signalés pour plus de trois millions de personnes vaccinées dans l’espace économique européen, selon l’agence européenne.

« Il est important de souligner que nous n’avons pas renoncé au vaccin AstraZeneca, mais que nous faisons une pause dans son utilisation », a indiqué le directeur de l’agence danoise, Søren Brostrøm, cité dans le communiqué.