Après le variant delta, le variant omicron, voici le variant ukrainien

C’est à la vitesse de l’éclair que nos experts en covidologie se sont mués en experts en ukrainologie. La France regorge d’experts en tout genre, nous sommes donc une nouvelle fois sauvés.

Les uns nous expliquent ce que veut Poutine, sans avoir lu son allocution du 24 février 2022, dans laquelle il dit tout. Ça change de Biden et de son éloquence grabatairienne.

On retrouve sur nos plateaux télé les sempiternels squatteurs, et quelque chose nous dit qu’entre les gauchistes qui squattent les maisons de nos retraités et les propagandistes pénibles qui squattent nos médias, tous défendus par la justice franc-maçonne, si l’on peut se permettre cet oxymore, il n’y a pas une feuille de papier à cigarette.

C’est bien de parler du parallèle entre le covidisme et l’ukrainisme, ces deux idéologies qui sont en fait les mêmes, l’une ayant été allumée au moment où l’autre s’éteignait, comme quand un grand fumeur s’allume clope sur clope. La cigarette de la propagande ne s’éteint jamais ! Sûrement une coïncidence, encore une (les médias-croyants sont tous des coïncidentistes) !

On n’a compté pendant deux ans que les morts du covid, avec un indice de gonflage médiatique (médiagonflage) d’environ 800 %, et aujourd’hui les médias français, ou qui font semblant de l’être, comptent les morts civils ukrainiens, comprendre massacre russe. Nous en sommes à 198 et on sent que le compteur des morts du covid a trouvé son remplaçant.
C’est toujours la même histoire. On pourrait alors, si on était vicieux, faire entrer un autre comptage. Certains avaient osé mettre en parallèle les 75 000 morts du tabac (ne parlons pas de l’alcool), tous vérifiés, et les 15 000 ou 30 000 de la grippe wuhanaise (et non 100 000).

La France P4

C’est un exemple, on peut en citer d’autres. Pour en revenir à l’ukrainisme, on voit qu’il sert les mêmes buts que le covidisme : la tyrannie mondialiste en général et macroniste en particulier. Nous avons eu le malheur d’être, avec le Canada, un des grands laboratoires mondiaux les plus avancés sur le covido-mondialisme. C’est chez nous que s’essaye la nouvelle « civilisation », celle imaginée par les Schwab, les Gates, les Soros, les Leyen et autres Attali. Nous sommes les cobayes de ces superdingues, qui ont les moyens de soudoyer n’importe qui. Le Diable dispose de l’argent des gens, et de la dette si ça ne suffit pas. De toute façon, c’est nous qui paierons, à l’arrivée, en inflation ou en services publics (en moins). Moins de protection sociale, moins de protection économique, moins de protection policière (la police a une fâcheuse tendance à virer à la milice pro-pouvoir et anti-citoyens), on l’a vu avec les Gilets jaunes sur la séquence 2018-2019 et pendant la guerre entre racailles et Français, toujours en cours. Racailles d’en haut, et d’en bas, on souligne.

Avec une telle trésorerie, la diablerie au pouvoir peut donc acheter n’importe quel expert qui peut raconter n’importe quoi, au diable la vérité. Le meilleur dans le domaine, si l’on écarte les Enthoven et les Glucksmann, ces hors concours qui ont leurs chaussons et leur rond de serviette dans chaque média ou presque, c’est Christophe Barbier.

Pour lui, c’est simple : on ne change pas un général pendant une bataille, phrase que le camp républicain s’était arrogée sous Bush Jr. On a vu le résultat… Donc pas de regime change en France, on reste dans la continuité du macronisme, c’est-à-dire du chaos social organisé.
Même Praud a embrayé sur le sujet :

Cependant, il y a toujours une fissure dans le mur de la propagande, si solide soit-il, par où un filet de liberté passe. Ce coup-ci, c’est sur LCI, avec une Ukrainienne qui ne joue pas le jeu… occidental :

Un grand merci en passant à toutes les fourmis qui ramassent de l’info et de la contre-info sur le Net pour nous servir ces preuves de l’ignominie et de la bêtise d’un Système qui n’a pas d’avenir, mais qui a malheureusement un présent. Face à ce déni du réel, Barbier n’est pas seul, il peut compter sur Ulysse Gosset, qui a été à la tête de l’info sur France Télévisions (France 3, France 24) pour finir sur BFM TV, dite aussi BaFoMet TV.

Dans leur propagande, les médias français sont un peu frileux. Il faut qu’ils prennent exemple sur les tabloïds britanniques, qui ne font pas dans la demi-dentelle. On attend les photos des camps de la mort russes bourrés d’Ukrainiens squelettiques, voir la guerre des Balkans…

Le principe du tabloïd rosbif est simple : on prend un détail, et on en fait le tout. Et on passe sur le tout, qu’on peut éventuellement changer en détail, histoire de minimiser les vrais responsables. Une qui pourrait bosser au Sun, c’est la sensationnelle Aurore Bergé, capable de mentir comme un Macron ou un Véran. Décidément, ce gouvernement…

Ce soutien à Israël tombe bien, juste après le dîner du CRIF, et pendant la guerre d’Ukraine, cet allié, grâce à Zelensky et ses sponsors, de l’entité d’apartheid qui viole les lois internationales. C’est peut-être pour ça qu’ils ont si timidement condamné l’attaque russe…

Source : egaliteetreconciliation

  1. j’ose espérer que les sensés ouvriront les yeux ,cette pseudo guerre est un leurre pour laisser en place une autre dictature plus insidieuse

Zelensky a quitté Kiev, ses vidéos ont été enregistrées à l’avance, selon le président de la Douma

Un journaliste du CBS affirme que « la guerre en Ukraine est particulièrement mauvaise parce que, contrairement à l’Irak ou à la Syrie, c’est un « pays relativement civilisé »