« Arrangements » des merdias occidentaux avec la vérité : un cas d’école sur TF1

Le 14 mars, nous avions souligné une des informations les plus importantes de ces derniers jours : la réapparition du spectre du Covid-19 sur le théâtre militaire ukrainien, à la faveur de la dénonciation officielle, par les mass-médias et représentants officiels russes et chinois, des activités militaires biologiques ukrainiennes sponsorisées par les USA, depuis le choléra à l’anthrax… en passant par les coronavirus de chauve-souris ! Les chinois ne relâchent à l’évidence pas la pression diplomatique sur Washington : c’est Zhao Lijian, le chef de meute des loups-guerriers  de la diplomatie chinoise, qui rentrait encore récemment franchement dans le tas !

Il exhortait de nouveau « les États-Unis à clarifier pleinement leurs activités militaires biologiques » et dévoilait implacablement aux yeux du monde non-occidental une nouvelle facette de la totale illégitimité de la tutelle étasunienne sur les affaires mondiales. Un article publié le 15 mars dans la presse officielle chinoise en langue française retranscrit ses propos musclés… Hier encore, la presse chinoise poursuivait son pilonnage intensif et rapportait que « La Russie exige que les Etats-Unis partagent leurs informations sur les laboratoires biologiques en Ukraine »… Un autre article titrait : « Un laboratoire ukrainien sous supervision américaine étudie la transmission des maladies par les chauve-souris »…

Les merdias de masse occidentaux, dont l’autisme et l’aveuglement systémiques sautent aux yeux de ceux qui cherchent à s’informer véritablement par la confrontation des sources, se sont jusqu’alors pudiquement complètement abstenus de traiter de ce bien épineux sujet, craignant que l’information ne puisse renforcer les forts soupçons d’une implications américaine en ce qui concerne l’origine (d’ailleurs potentiellement délibérée) de la plandémie de Covid-19…

Mais surprise, le 17 mars au cours du journal télévisé de 20 heures sur TF1, à l’occasion d’un sujet aussi bâclé que superficiel sur le traitement du conflit en Ukraine par les médias russes (dans une tentative maladroite d’expliquer le large soutien de l’opinion publique russe à l’égard de son président), TF1 a présenté la fameuse carte des 26 laboratoires militaires biologiques ukrainiens : « Une longue page est consacrée à l’étude de cette carte. Elle présenterait la localisation de laboratoires. Selon ce spécialiste, on y fabriquerait des armes chimiques ».

Message à TF1 : à défaut de disposer d’un interprète russe potable, renseignez-vous au moins sur la signification des pictogrammes !… Sauf si cette erreur n’en est pas une… Ainsi, les mains alchimistes de la presse bourgeoise occidentale ont miraculeusement transformé les « armes biologiques » en « armes chimiques »… Ces dernières sont en effet moins sujettes à une dispersion incontrôlée… Pourquoi donc inquiéter inutilement l’opinion publique occidentale quelque peu échaudée par les menaces virales au cours des deux dernières années ?!… On évitera ainsi au consommateur occidental lobotomisé de se poser trop de questions potentiellement dérangeantes capables de ranimer les braises encore fumantes de la fronde contre le fascisme vaccinal, à l’heure où BFM-TV souligne avec une inquiétude non dissimulée que « la propagande russe trouve de solides relais parmi les militants complotistes antivax »… Dans cet article écrit, BFM-TV reconnaît pour sa part (dans un article d’ailleurs dépourvu de tout contre-argument factuel apte à démonter l’argumentaire « pro-russe »), que les « complotistes » parlent désormais des « laboratoires biologiques ukrainiens fonctionnant grâce à un partenariat avec les Etats-Unis », mais « sans élément tangible »…

Vincent Gouysse pour www.marxisme.fr

Zelensky : « La troisième guerre mondiale est assurée si les négociations avec la Russie échouent »

Une cyber-attaque de grande envergure est maintenant imminente